Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les habitants de Saint-Aignan ne décolèrent pas après l'annonce des mesures de réaménagement de l'aéroport

-
Par , France Bleu Loire Océan

Les habitants de Saint-Aignan sont en colère après les mesures annoncées par le secrétaire d'État chargé des transports lundi 28 octobre. Avec l'allongement de 400 mètres de la piste de l'aéroport Nantes Atlantique, les Aignanais craignent notamment une augmentation des nuisances sonores.

La place commerçante de Saint-Aignan
La place commerçante de Saint-Aignan © Radio France - Fabrice Hawkins

Saint-Aignan-Grandlieu, France

Après l'annonce des mesures d'aménagement de l'aéroport Nantes Atlantique, les habitants de Saint-Aignan sont dépités !  Lundi 28 octobre le secrétaire d'État chargé des transports Jean-Baptiste Djebbari a annoncé que la piste actuelle de l'aéroport sera allongée de 400 mètres vers le sud, c'est-à-dire vers le lac de Grand-Lieu. Une enveloppe de quinze millions d'euros du concessionnaire va aider les habitants les plus exposés au bruit à insonoriser leur logement. Les plus gênés pourront se faire racheter leur maison par l'État dans un délai de 5 ans. Et un couvre-feu sera mis en place de minuit à 6h00 du matin peut-être dès 2021.   

Sur la place commerçante de la commune, le sujet est au centre de toutes les conversations. Il y a ceux comme Marc qui ont d'ores et déjà prévu de s'en aller "on attend une réponse rapide de l'État pour savoir quelles sont les mesures exceptionnelles mises en place. Ensuite on verra où on va s'installer". Ce père de famille espère profiter du droit au délaissement prévu par l'État pour les logements trop proches de l'aéroport.

Ils sont si proches qu'on peut compter les hublots - Josiane, une habitante de Saint-Aignan

Josiane habite à Saint-Aignan et tous les jours les avions passent au-dessus de sa maison. Pour elle, le couvre-feu prévu par l'État entre minuit et 6h00 du matin ne va pas améliorer les choses. "Ça veut dire qu'on va devoir dormir avant minuit et à partir de 6h00 du matin on sera réveillé par les avions. Vous trouvez ça normal ?"  Il faut se mobiliser contre ce réaménagement, c'est un travail bâclé !" s'exclame la femme de 67 ans. Au même moment un avion survole la commune "regardez, il est si proche qu'on peut compter les hublots, qu'est-ce que ce sera avec leur réaménagement ?" s'interroge Josiane. Comme elle, beaucoup attendent de savoir comment sera répartie l'enveloppe de quinze millions d'euros qui doit à aider les riverains gênés par le bruit à mieux insonoriser leurs logements.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu