Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Les nouveaux tarifs des places de stationnement à côté du lac du Crès, gratuites jusqu'ici, passent mal

Par

Du 5 juin au 12 septembre 2021, les places de parking situées à proximité du Lac du Crès (Hérault) sont payantes pour ceux qui n'habitent pas la commune. Comptez 2 euros pour une heure, cinq euros par heure après 5 heures de stationnement. Les habitués du coin trouvent que ces prix sont exagérés.

Les places de stationnement sont payantes depuis le 5 juin 2021 Les places de stationnement sont payantes depuis le 5 juin 2021
Les places de stationnement sont payantes depuis le 5 juin 2021 © Radio France - Clara GUICHON

Depuis le 5 juin 2021, les places de stationnement situées à proximité du lac du Crès (Hérault) sont payantes pour ceux qui n'habitent pas la commune. Les deux parkings et les places de l'avenue Mistral sont concernés. Il faut désormais payer 2 euros par heure, puis 5 euros au-delà de cinq heures de stationnement.

Publicité
Logo France Bleu

Ce serait 2 euros la journée, ou 3 ou 5, d'accord! Mais là 2 euros pour l'heure... Plus personne ne va venir - Patrice

Pour les habitués du coin, ces tarifs sont beaucoup trop élevés. Lucie est venue de Beauvoisin (Gard) avec sa fille Hinata. "C'est sûr qu'entre l'essence, le péage et le stationnement... Ça commence à faire cher la journée, dit-elle en riant. La prochaine fois, j'irai au Grau-du-Roi." Laura opine. La maman d'une trentaine d'années aime venir au lac en famille. "C'est notre seul loisir, et on doit payer, lâche-t-elle. Je trouve ça honteux. Encore ça serait 50 centimes ou 1 euro... Mais 2 euros!"

Yanis, qui habite Castelnau-le-Lez a même choisi d'écourter sa journée. À 14h30, il remballe ses affaires de baignade et s'apprête à repartir. "On a réduit à deux heures, précise-t-il. Alors que, en principe, on reste la journée." Stéphane habite Jacou, il vient au Lac de Crès très régulièrement et ne comprend pas cette mesure. "J'habite à deux ronds-points et je dois payer, s'insurge-t-il. Alors qu'on est tous de l'agglomération! On n'habite pas dans une ville isolée, on fait partie du même ensemble. Si c'est comme ça, nous aussi on devrait rendre payantes les places dans le centre-ville de Jacou." 

Mon ami Nono, qui tient le snack installé sur le parking, il n'a plus de clientèle - Patrice

Depuis le premier week-end d'application des tarifs, les policiers municipaux appliquent une tolérance zéro et verbalisent ceux qui ne payent pas. "C'est ma faute mais ça m'est un peu resté en travers de la gorge, avoue Stéphane. 35 euros, ça fait cher la glace. Depuis, j'ai un peu du mal à revenir."

Ce changement des tarifs est en expérimentation jusqu'au 12 septembre 2021. La décision de la Ville est nourrie par trois objectifs : utiliser cet argent pour améliorer le lieu, sans en faire peser le poids uniquement sur les riverains via les impôts ; favoriser les transports verts ; désengorger les places de parking et permettre aux Cressois d'en profiter. "C'est gratuit pour les Cressois, mais les Cressois, ils ne viennent pas en voiture, observe Patrice, qui habite le Crès depuis 12 ans. Ils viennent à pied ou à vélo." Il craint que plus personne ne se déplace au lac. "Il n'y a personne en semaine. Habituellement, les gens se garaient pour faire un petit footing avant de repartir. Là, ça fait cher le footing."

Contacté à plusieurs reprises, le maire de la commune, Stéphane Champay, n'a pas souhaité nous répondre.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu