Transports

Les nouvelles stations Vélib' seront installées dès le mois d'octobre

Par Nicolas Olivier, France Bleu Paris Région jeudi 11 mai 2017 à 11:14

Aperçu d'une future station Vélib' de nouvelle génération
Aperçu d'une future station Vélib' de nouvelle génération - image Smoovengo

Au lendemain de la signature du contrat d'attribution du marché "Vélib' 2", le groupement Smoovengo a détaillé mercredi les changements attendus en fin d'année. Le nouveau prestataire commencera à installer ses stations dès le 1er octobre. Le déploiement va durer 6 mois.

Les 300.000 abonnés de Vélib' peuvent être rassurés : il n'y aura pas d'interruption du service en fin d'année lors du changement d'exploitant. Le 1er janvier 2018, le basculement sera quasiment sans conséquence pour les usagers : leur abonnement sera transféré automatiquement et au même prix. Il faudra simplement fournir une nouvelle autorisation de prélèvement. Mais la capacité du réseau sera réduite de moitié en plein cœur de l'hiver, période traditionnellement plus creuse pour les locations. Lorsque les 10.000 premiers vélos de Smoove seront mis en service, seules 50% des stations seront opérationnelles. Le déploiement des nouveaux équipements se terminera le 31 mars. Pendant les trois premiers mois de cette période de transition, les deux prestataires devront donc cohabiter. JCDecaux démontera progressivement ses stations, qui seront remplacées par des stations Smoovengo.

Le futur Vélib' développé par Smoove sera présenté cet été. - Aucun(e)
Le futur Vélib' développé par Smoove sera présenté cet été. - image Smoovengo

Les tarifs vont augmenter

Les nouveaux abonnements feront l'objet d'une nouvelle grille tarifaire, qui sera fixée à l'automne par le syndicat Autolib' Vélib' Métropole. Sans surprise, les prix seront revus à la hausse. Facturé 29€ par an depuis le lancement du service en juillet 2007, l'abonnement Vélib' "n'a pas grand chose à voir avec la réalité économique" précise Marie-Pierre de la Gontrie, la présidente du syndicat. Qui promet une hausse modérée, et garantit que la première demi-heure d'utilisation restera gratuite. Outre les abonnements, il y aura des tickets à l'unité, des pass journée et des carnets de 10 tickets. Autre confirmation : la location de vélos à assistance électrique (30% du parc) coûtera plus cher.

Marie-Pierre de la Gontrie, présidente du syndicat mixte Autolib' Vélib' Métropole.

Toutes ces recettes ne couvrent qu'environ 40% du budget global, le reste étant à la charge des collectivités locales. Les communes ont jusqu'au 30 juin pour adhérer au service, qui leur coûtera autour de 10.000€ par an et par station, grâce à une subvention de la Métropole du Grand Paris (la ville de Paris devra débourser le double). Le périmètre exact du nouveau Vélib' n'est donc pas encore connu. Smoovengo prévoit de déployer entre 1.000 et 1.600 stations, et jusqu'à 25.000 vélos à terme. Ce méga-contrat devrait rapporter au consortium (Smoove-Indigo-Moventia-Mobivia) 600 à 700 millions d'euros sur 15 ans.

Les deux modèles de vélo définitifs seront présentés officiellement cet été. Ils seront un peu plus légers (20,6 kg, 25 kg pour l'électrique), connectés via smartphone, et dotés d'un système antivol nettement plus solide que l'actuel. Le futur Vélib' pourra être attaché à une station même lorsque celle-ci sera pleine.

Les salariés seront repris

Enfin dans le volet social, les dirigeants de Smoovengo se veulent rassurants pour les 315 salariés de Cyclocity, la filiale de JCDecaux dépossédée du marché. Le nouveau service devrait fonctionner avec "au moins autant" de personnel. Il n'y a aucun obstacle à la reprise des anciens salariés.