Transports

Les partisans du Canal Seine Nord lancent la mobilisation générale

Par François Sauvestre, France Bleu Picardie vendredi 15 septembre 2017 à 21:21

Xavier Bertrand et Stéphane Demilly ont rappelé à l'assistance les propositions des collectivités pour que la construction du canal démarre.
Xavier Bertrand et Stéphane Demilly ont rappelé à l'assistance les propositions des collectivités pour que la construction du canal démarre. © Radio France - François Sauvestre

A l'initiative du conseil régional des Hauts de France, une réunion publique sur le projet de Canal Seine Nord était organisée à Péronne. 500 personnes convaincues de l'utilité de l'infrastructure actuellement à l'arrêt y ont participé. De quoi mettre la pression sur l’État espèrent les élus.

"Je lance l'appel de Péronne". Stéphane Demilly, député centriste Les Constructifs de la cinquième circonscription de la Somme a ainsi ouvert la réunion publique organisée ce vendredi dans cette commune de l'Est du département. Une réunion pour sensibiliser les habitants aux difficultés dans le dossier de la construction du Canal Seine Nord Europe. Plus de 500 personnes ont répondu présent.

La population soutient-elle les élus dans la défense du Canal ? Reportage France Bleu Picardie à Péronne.

Un succès pour les élus qui espèrent que d'ici un mois, l’État permettra aux collectivités de devenir majoritaires au sein de la société de projet du Canal et de permettre enfin le début de ce chantier évoqué depuis près de quarante ans, promis par deux Présidents de la République, Nicolas Sarkozy puis François Hollande et mis sur pause par le nouveau ministre de la transition écologique Nicolas Hulot ainsi que par le chef du gouvernement Édouard Philippe.

Une situation intolérable pour Xavier Bertrand. Le président du conseil régional a donc fait plusieurs propositions à l’État qu'il a de nouveau expliqué à l'assistance à Péronne. De nombreux élus et responsables du monde économique se sont également exprimés. L'ancien ministre de l’Écologie, le valenciennois Jean-Louis Borloo pour qui cette pause voulue par le gouvernement est "une aberration".

Jean-Louis Borloo est venu soutenir la construction du Canal Seine Nord Europe.