Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

À Perpignan, il sera plus facile de traverser les rues grâce à la vidéoverbalisation

mardi 2 octobre 2018 à 18:23 Par Anne-Natacha Bouillon, France Bleu Roussillon

La vidéoverbalisation se développe et notamment à Perpignan. Grâce à un décret qui vient de paraître, plus la peine d'intercepter un automobiliste qui grille la priorité aux piétons. Il sera verbalisé grâce aux caméras installées aux intersections.

Le Boulevard Clémenceau, l'un des plus dangereux de Perpignan
Le Boulevard Clémenceau, l'un des plus dangereux de Perpignan © Radio France - Anne-Natacha Bouillon

Perpignan, France

À Perpignan, certains passages piétons sont particulièrement dangereux, en particulier sur le boulevard Clémenceau. Les véhicules roulent vite, et les piétons ont très peu de visibilité. La législation se durcit : les automobilistes qui forcent le passage et mettent les piétons en danger vont pouvoir être sanctionnés sans être forcement interceptés. Soit par flagrant délit, soit par vidéosurveillance. C'est désormais autorisé, grâce à un décret qui vient de paraître.

Les peines encourues sont beaucoup plus lourdes : six points en moins sur le permis de conduire, jusqu'à 135 euros d'amende et une suspension de permis qui peut aller jusqu'à 3 ans. 

"De quoi avoir des sueurs froides !"

Un changement  relativement bien accueilli par les piétons perpignanais. "Je suis malvoyante, je fais des gestes, et malgré ça, ils passent devant vous ! J'ai déjà été frôlée par des voitures. De quoi avoir des sueurs froides."    

La mairie de Perpignan va multiplier la vidéosurveillance

Il y a 215 caméras aujourd'hui, environ 300 seront installées dans les mois à venir. Six agents municipaux les visionnent en temps réel.  Mais "le service va d'abord privilégier le flagrant délit, assure Chantal Bruzi élue en charge de la sécurité. Parce que malheureusement encore à Perpignan, il y a des gens qui se font bousculer par des véhicules alors qu'ils sont sur les passages protégés."

Les caméras, mais aussi la sanction plus lourde risquent bien de dissuader les contrevenants. Six points en moins, pour certains automobilistes, "c_'est du vol. Pour les jeunes conducteurs ça veut dire plus de permis. Et les autres quelques points seulement. Aujourd'hui beaucoup roulent avec sept ou huit point_s."

La mairie de Perpignan vient de se rapprocher des autorités (préfet, directeur départemental de la Sécurité publique et procureur de la République) pour la mise en application de cette nouvelle législation.