Transports

Les péages autoroutiers augmentent en moyenne de 0,8% le 1er février

Par Blandine Costentin, France Bleu dimanche 29 janvier 2017 à 15:30

En payant le péage, les conducteurs financent l'entretien des autoroutes et les travaux.
En payant le péage, les conducteurs financent l'entretien des autoroutes et les travaux. © Maxppp - Jean-François Ottonello

Les péages des autoroutes augmentent le 1er février, en moyenne de 0,8%. Le hausse s'explique à la fois par le besoin de financer le plan d’investissement autoroutier signé le 26 janvier et par le rattrapage du gel des prix décidé en 2015.

Mercredi 1er février, le prix que les conducteurs paient au péage des autoroutes augmentera en moyenne de 0,8%. Aux augmentations annuelles prévues dans les contrats entre l'Etat et les sociétés d'autoroute s'ajoutent d'autres facteurs : un plan d'investissement de plus de 800 millions d'euros signé jeudi avec l'Etat et le rattrapage nécessaire du gel des tarifs imposé en 2015.

Des investissements de 800 millions d'euros et 5.000 créations d'emploi promises

Avec plus de 800 millions d'euros, le plan d'investissement négocié avec les sociétés d'autoroutes et les collectivités locales, et signé jeudi 26 janvier, a pour objectif de financer des grands travaux. Il y aura 32 nouveaux échangeurs et 25 nouvelles aires de covoiturage ou aménagements pour le milieu naturel. Le gouvernement assure que ce plan permettra la création de 5 000 emplois en France. Les premiers travaux doivent débuter dès la fin de l'année 2017. Conséquence pour les conducteurs : une hausse des prix de 0,1 à 0,4% en moyenne entre 2019 et 2021.

C'est en région Auvergne-Rhône-Alpes qu'il y aura le plus de chantiers (14), devant la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur (11), puis l’Île-de-France et la Nouvelle Aquitaine (six chantiers). Viennent ensuite, la région Bourgogne-Franche Comté (cinq), les Hauts-de-France (quatre), les Pays-de-la-Loire, la Normandie et l’Occitane (trois) et le Grand Est (deux).

Comment se répartissent les chantiers autoroutiers. - Visactu
Comment se répartissent les chantiers autoroutiers. © Visactu

Dans les 20 prochaines années, les conducteurs vont aussi devoir compenser le gel des péages autoroutiers décidé par le gouvernement en 2015. Selon un rapport du régulateur ferroviaire et autoroutier, l'Arafer, publié en décembre 2016, "les usagers paieront de l'ordre de 500 millions d'euros de péages supplémentaires sur la durée restante des concessions (environ 20 ans) pour compenser le coût du décalage de cette hausse des tarifs". Prendre l'autoroute coûtera bien de plus en plus cher.