Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Transports

Meurthe-et-Moselle : les personnes à mobilité réduite, privées de train en gare de Blainville-Damelevières

lundi 4 mars 2019 à 21:56 Par Isabelle Baudriller, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

Les maires de Damelevières et Blainville-sur-L'Eau et des associations ont écrit à la secrétaire d'Etat aux Personnes handicapées, au président de la SNCF et au président de la région Grand Est. En cause : les quais de la gare ne sont plus accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Comment accéder aux voies B, C, D, E et F de la gare de Blainville-Damelevière si on ne peut pas emprunter la passerelle ?
Comment accéder aux voies B, C, D, E et F de la gare de Blainville-Damelevière si on ne peut pas emprunter la passerelle ? © Radio France - Isabelle Baudriller

Damelevières, France

Des quais de gare inaccessibles aux personnes à mobilité réduite. Une situation intolérable pour les maires de Damelevières et Blainville-sur-L'Eau (Meurthe-et-Moselle) qui ont rendu publique ce lundi 4 mars leur démarche commune. 

Christophe Sonrel et Olivier Martet ont écrit à Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat aux Personnes handicapées, à Guillaume Pépy, président de la SNCF, et à Jean Rottner,  président de la région Grand Est pour les alerter. Depuis le 7 février, des affiches informent les usagers que "la gare de Blainville-Damelevières ne dispose pas de personnels formés, ni d'équipements adaptés à la prise en charge des personnes en situation de handicap". La SNCF ajoute : "Nous invitons notre aimable clientèle souhaitant bénéficier de ce service à se rendre en gare de Nancy ou Lunéville". 

L'affiche de la colère, en gare de Blainville-Damelevières - Radio France
L'affiche de la colère, en gare de Blainville-Damelevières © Radio France - Isabelle Baudriller

Un choc, une provocation et surtout une discrimination aux yeux des deux élus, épaulés dans leur action par la section locale de la Confédération syndicale des familles, l'Association de soutien aux personnes handicapées jeunes et adultes de Blainville-sur-L'Eau Damelevières et ses environs et la CGT Cheminots. 

"Mépris de toutes les règles"

Il y a quelques mois encore, un agent SNCF habilité pour la sécurité aidait les personnes handicapées, âgées, chargées ou les familles avec poussettes à traverser les voies par un passage dédié, sans emprunter la passerelle et ses 31 marches. Ce poste a aujourd'hui disparu de même que le passage dédié. La gare de Blainville-Damelevières ne compte plus qu'un seul agent. 

Seule la passerelle (et ses 31 marches) permet désormais d'accéder aux différents quais de la gare - Radio France
Seule la passerelle (et ses 31 marches) permet désormais d'accéder aux différents quais de la gare © Radio France - Isabelle Baudriller

"Une entreprise publique a un devoir de service public et de solidarité", souligne Christophe Sonrel, maire de Damelevières. "Des mesures telles que celle-ci mettent au ban un certain nombre de nos concitoyens. Ce n'est pas admissible." "On leur doit un service que la loi de 2005 prévoit, un accès aux services publics de façon équitable", ajoute Olivier Martet, maire de Blainville-sur-L'Eau. "La SNCF, au mépris de toutes les règles dit : "on ne fera pas" et l'affiche. Ce n'est pas tolérable." La crainte des élus, c'est qu'à terme, il n'y ait plus du tout d'agent SNCF au guichet de la gare de Blainville-Damelevières malgré ses 280 000 voyageurs annuels.

  • France Bleu Lorraine a sollicité la SNCF pour savoir si elle comptait réaliser des aménagements, notamment un ascenseur. Aucun écho pour le moment.