Transports DOSSIER : Attentat de Nice

Trois semaines après l'attentat, les poids lourds circulent toujours en toute illégalité dans Nice

Par Valentin Dunate, France Bleu Azur et France Bleu mardi 2 août 2016 à 19:00

Le 2 août 2016, les camions circulent toujours sur la Promenade des anglais malgré les arrêtés municipaux
Le 2 août 2016, les camions circulent toujours sur la Promenade des anglais malgré les arrêtés municipaux © Radio France - Valentin Dunate

Deux arrêtés municipaux de 2004 et 2014 réglementent la circulation des poids lourds dans l'enceinte de la ville de Nice. Pourtant, près de trois semaines après l'attentat, ces arrêtés ne sont toujours pas respectés. Il faut dire que la cinquième ville de France est totalement congestionnée.

Près de trois semaines après l'attentat de Nice, qui a fait 84 morts et plus de 400 blessés après qu'un camion fou a renversé des centaines de personnes sur la promenade des Anglais, les poids lourds de plus de 3.5 tonnes continuent de circuler en toute illégalité dans la ville.

Deux arrêtés municipaux de 2004 et 2014 sont pourtant très clairs dans ce domaine. L'article 1 de l'arrêté municipal signé par l'actuel maire de Nice Philippe Pradal le 29 septembre 2014 dit ceci :

"La circulation des véhicules utilitaires d'un poids total en charge égal ou supérieur à 3,5 tonnes en transit est interdite dans l'agglomération de Nice." 

En d'autres termes, si un transporteur ne vient pas livrer et n'a pas de dérogation pour transporter du public, des produits frais ou déménager, il n'a pas le droit de circuler. Concernant les livraisons, il faut se référer à un autre arrêté municipal du 7 décembre 2004.

  • L'arrêt des utilitaires et des poids-lourds doit s'effectuer "exclusivement sur les aires réservées à cet effet"
  • Sur les horaires de livraisons, tout dépend de la taille de la camionnette ou du camion, de la zone concernée mais pour faire simple : à partir de midi, en principe, il ne devrait plus y avoir de camion dans Nice.  
La circulation des véhicules utilitaires est totalement interdite sur la Promenade des Anglais  - Radio France
La circulation des véhicules utilitaires est totalement interdite sur la Promenade des Anglais © Radio France - Valentin Dunate

Le problème, pour les livreurs que France Bleu Azur a interrogés, c'est que ces arrêtés sont très difficiles à respecter. "Personne ne respecte la loi" parce que les places réservées aux livraisons sont toutes occupés par des voitures.

Ces places de livraisons, peintes en jaune, sont considérées à Nice comme des places de parkings. Même chose pour les voitures en double file qui sont monnaie courante dans la cinquième ville de France confrontée à de gros problèmes de circulation. La métropole, qui compte plus de 530.000 habitants, n'a qu'une seule ligne de tram.

Pour les horaires réglementaires, là encore, les livreurs ont du mal à respecter la loi puisque les magasins ouvrent après 9h et que les navettes venant de Paris ou Lyon arrivent également très tard.

France Bleu Azur a notamment rencontré Mejdi, employé d'une société de livraisons qui était garé ce mardi 2 août en double file, sur un passage piéton et qui venait livrer après midi un magasin de sport...

Mejdi explique pourquoi les livreurs ont du mal à respecter la loi