Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les premières assises de la mobilité dans le Val-de-Marne pour de meilleurs transports

jeudi 26 octobre 2017 à 0:29 Par Solène Cressant, France Bleu Paris

Dans le cadre de la loi mobilité débattue début 2018, des ateliers citoyens sont mis en place en Ile-de-France pour parler des besoins et des attentes en terme de transports. Premier du genre ce mercredi à Creteil.

Près de 35 citoyens se sont penchés sur les problématiques des transports sur leur territoire: vélo, autoroute, RER etc.
Près de 35 citoyens se sont penchés sur les problématiques des transports sur leur territoire: vélo, autoroute, RER etc. © Radio France - SC

Créteil, France

C'est l'une des promesses du président Emmanuel Macron, favoriser "la mobilité au quotidien".

Pour préparer la loi d'orientation sur les mobilités, qui sera débattue au Parlement début 2018, les assises de la mobilités ont été lancées mi-septembre par le Premier ministre Edouard Philippe. Ce sont des ateliers citoyens pour réfléchir sur les transports quotidiens et en améliorer leur usage.

Identifier les besoins et les attentes

Le tout premier atelier a eu lieu ce mercredi soir à la préfecture de Créteil. 35 citoyens répartis en 5 tables ont planché sur ce vaste sujet des transports : vélo, bus, autoroutes... pour faire remonter des propositions.

Agnès est présidente d'une association de Marolles-en-Brie qui prône les transports doux et écologiques comme le vélo ou la marche à pied, très vite elle lance le débat autour de la table. "Il faut permettre d'avoir des conditions de sécurité maximale pour inciter les gens à prendre leur vélo pour aller travailler ou se rendre au RER par exemple".

Les propositions des citoyens serviront à enrichir la loi d'orientation sur les mobilités  - Radio France
Les propositions des citoyens serviront à enrichir la loi d'orientation sur les mobilités © Radio France - SC

Autour des tables il y a aussi des élus communaux, départementaux et des usagers comme Audrey qui prend le RER D tous les jours pour aller travailler. "La grosse problématique c'est celle de l'affluence, il est tout le temps bondé, alors que si on échelonnait les horaires de travail des salariés, on désengorgerait les transports aux heures de pointe" propose la jeune femme.

Préparer la loi d'orientation sur les mobilités

Toutes ces propositions très concrètes de citoyens seront utiles pour la loi de mobilité assure Pierre-Julien Eymard, directeur de l'unité départementale de l’équipement et de l'aménagement du Val-de-Marne : "au-delà de s'appuyer sur des experts qui connaissent l'enjeu de la mobilité, l'idée c'est d'écouter précisément ce que vivent les citoyens chaque jour, d'entendre leurs propositions pour enrichir le contenu de la loi".

Agnès, prête à repartir sur son vélo électrique, se demande quand même si cela aura de l'effet, mais de son côté c'est sur, elle continuera de se mobiliser pour davantage de transports écologiques.

Il y a huit ateliers de ce type prévus en Île-de-France. Le prochain a lieu le 30 octobre à 19 heures la préfecture de Seine-Saint-Denis. Les ateliers durent jusqu'au 14 novembre en Ile-de-France. Si vous voulez y participer, rendez-vous sur le site de votre préfecture ou de votre département.

Vous pouvez aussi y participer en ligne à l'adresse suivante: https://www.assisesdelamobilite.gouv.fr.