Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les premières portes palières sur la ligne 4 du métro parisien avant l'automatisation totale

mardi 26 juin 2018 à 17:51 Par Victoria Koussa, France Bleu Paris

C'est une étape vers l'automatisation de la ligne 4 du métro : l'installation début juin de portes automatiques sur une partie du quai de Mouton-Duvernet. Le but : fluidifier le trafic et garantir la sécurité des voyageurs.

Les premières portes palières installées le 4 juin 2018 à la station Mouton-Duvernet sur la ligne 4 mesurent deux mètres cinquante.
Les premières portes palières installées le 4 juin 2018 à la station Mouton-Duvernet sur la ligne 4 mesurent deux mètres cinquante. © Radio France - Victoria Koussa

Paris, France

Un tiers du quai de la station Mouton-Duvernet sur la ligne 4 du métro parisien direction Montrouge possède depuis le 4 juin des portes palières. Elles marquent une étape vers son automatisation intégrale prévue fin 2022. L'objectif pour la RATP, à terme, est de rendre le trafic le plus fluide possible et de sécuriser le trajet des Franciliens.

Pourquoi automatiser les lignes de métro ?

"Première vertu de l'automatisation : plus de sécurité", avance Edgar Sée, directeur d'opération sur la ligne 4 à la RATP. Les portes palières peuvent, en plus d'éviter les chutes de voyageurs ou d'objets sur les rails, empêcher les intrusions de personnes sur les voies qui perturbent souvent le trafic. 

"Deuxième vertu, fluidifier le trafic", assure le directeur d'opération. Il prend pour exemple l'avant/après automatisation de la ligne 1. "Avant, 92% des trains arrivaient à l'heure, contre 100% après". Un atout pour la ligne 4, la deuxième plus fréquentée du réseau avec 700 000 voyageurs par jour et trois grandes gares desservies (Montparnasse, Gare de l'Est et Gare du Nord). 

Calendrier des travaux

Selon la RATP, il n'y a pas de perturbations sur le trafic de la ligne 4 pendant les travaux d'automatisation car "ils sont essentiellement réalisés la nuit", insiste Edgar Sée. L'installation des portes commencent donc en juin à Mouton-Duvernet, puis à la station Raspail avant l'équipement intégral des vingt-sept stations d'ici deux ans.

En 2019, le nouveau Poste de Commandement Centralisé sera mis en service, avant l'arrivée des premières navettes automatiques l'année d'après (une trentaine de trains de la ligne 14 sera récupérée) et l'entière automatisation de la ligne, effective fin 2022.

ECOUTEZ - Reportage avec les voyageurs de la station Mouton-Duvernet à Paris.

Coût total de l'automatisation de la ligne 4 ? Certainement semblable à l'investissement sur la ligne 1 de 550 millions d'euros, en partie financés par Ile-de-France mobilités.