Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les premiers bus à hydrogène roulent dans les Yvelines

-
Par , France Bleu Paris

C'est une première en France, deux bus qui roulent à l'hydrogène ont été mis en service dans les Yvelines. Ces véhicules écologiques vont être testés pendant plusieurs années pour remplacer les vieux bus diesel.

Les premiers bus à hydrogène circulent dans les Yvelines pour une expérimentation qui va durer plusieurs années.
Les premiers bus à hydrogène circulent dans les Yvelines pour une expérimentation qui va durer plusieurs années. © Radio France - Marine Chailloux

Versailles, France

Plus silencieux mais surtout plus propre qu'un bus diesel, les bus à hydrogène sont aussi plus écologiques que des véhicules électriques. "L'avantage du bus hydrogène c'est qu'il n'y a pas de batterie, explique Laurent Probst directeur général d'Ile-de-France mobilité. Les batteries, ce sont des recharges très longues et ça pollue. Donc on veut utiliser de plus en plus ce carburant vert, l'hydrogène, qui peut être produit de façon complètement écologique, par hydrolyse de l'eau. Pour nous c'est la technologie du futur."

La technologie du futur

Ces bus ont aussi l'avantage de se recharger comme dans une station service. Il faut à peine plus d'un quart d'heure pour charger un bus. "Avec l'hydrogène, on a le double bénéfice du thermique et de l'électrique dans une seule technologie" souligne Pierre Etienne Franc, qui dirige les activités "hydrogène et énergie" du groupe Air Liquide. Sa société vient d'installer quatre stations de rechargement d'hydrogène pour bus et taxis en Ile-de-France (à Orly, Roissy, Alma et Jouy-en-Josas). 

Un bus à hydrogène se recharge comme avec de l'essence dans une station service. - Radio France
Un bus à hydrogène se recharge comme avec de l'essence dans une station service. © Radio France - Marine Chailloux

Mais les véhicules hydrogènes débarquent doucement sur la route, car cette technologie a un prix : près d'un million d'euros pour un seul bus. Par comparaison, un bus électrique coûte 450 000 euros et un bus diesel coûte 230 000 euros. "On a aujourd'hui très peu d'entreprises qui savent construire des bus à hydrogène, ce qui fait qu'ils sont encore très chers, poursuit Laurent Probst. On ne peut pas se permettre de remplacer les 10 000 bus en Ile-de-France par de l'hydrogène".

La région Ile-de-France va donc tester seulement deux bus dans un premier temps. Elle va expérimenter les véhicules sur la ligne Versailles-Chantiers/Jouy-en-Josas pendant sept ans. Si le test est concluant, cette nouvelle flotte de bus à hydrogène pourrait s'agrandir et participer à remplacer les vieux bus diesel, tout comme les bus électriques ou au gaz. 

La région a pour objectif de remplacer ses anciens véhicules dans les zones denses d'ici 2025 (soit près de 5000 bus) et d'ici 2029 dans toute la région.  

Choix de la station

France Bleu