Transports

Les premiers trains de marchandises comme prévu le 10 décembre sur le contournement Nîmes-Montpellier

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Gard Lozère et France Bleu Hérault mardi 14 novembre 2017 à 15:56

La ligne à grande vitesse accueillera d'abord les trains de marchandise
La ligne à grande vitesse accueillera d'abord les trains de marchandise © Maxppp -

L'établissement public de sécurité ferroviaire a donné son feu vert pour l'exploitation de la ligne à grande vitesse qui contourne Nîmes et Montpellier. Premiers trains de marchandises le 10 décembre avant les trains de voyageurs en juillet 2018.

OC’VIA , le maître d'ouvrage de la ligne à grande vitesse de contournement de Nîmes et Montpellier a reçu lautorisation de mise en exploitation commerciale (AMEC). La circulation des trains de marchandises pourra ainsi commencer, comme prévue, dès le 10 décembre prochain. Dès cette semaine, les conducteurs des entreprises ferroviaires fret vont ainsi pouvoir réaliser des formations sur le Contournement de Nîmes et Montpellier.

« C’était une des dernières étapes réglementaires qui nous restaient à franchir » commente Thierry Dallard, Président d’Oc’Via. « Je salue tout particulièrement l’esprit partenarial qui a prévalu entre les équipes de SNCF Réseau et d’OcVia depuis 2012, afin que la ligne soit construite, testée et livrée dans le respect des normes de sécurité. Il s’agit d’une nouvelle génération de ligne ferroviaire, qui combine le fret et le transport des passagers à grande vitesse. Une première en France ! »

Un partenariat public-privé

Le contournement Nîmes Montpellier est réalisé dans le cadre d'un partenariat public-privé. L'entreprise Oc'via a été chargée de la conception, du financement, et de la construction de la ligne, elle va en assurer la maintenance également pendant 20 ans jusqu'en 2037, SNCF Réseau assure l'exploitation de la ligne autrement dit la circulation des trains.

On estime que 40 convois de marchandises passeront chaque jour, il en restera 20 sur la voie classique car toutes les entreprises de transport ne sont pas encore équipées pour la ligne grande vitesse, il faut des locomotives spéciales.

Cela va considérablement soulager la ligne actuelle qui arrivait à saturation, et cela permettra notamment de faire circuler davantage de trains de voyageurs, des discussions sont en cours entre la SNCF, et la région. On sait déjà que dès la fin de l'année il y aura deux intercités supplémentaires entre Montpellier et Toulouse.

Paris-Montpellier en 3h05 à partir de juillet 2018

Pour voir circuler des trains de voyageurs sur le contournement Nîmes-Montpellier, il faudra attendre le 8 juillet 2018. La gare de la Mogère, il faut dire maintenant gare Sud de France, sera alors terminée. On pourra faire Paris Montpellier en 3h05 au lieu de 3h25 aujourd'hui. Mais il faudra monter dans le bon train car il n'y aura que 2 aller retour par jour sur cette ligne, les autres TGV continueront d'emprunter la ligne classique pour pouvoir s'arrêter à Nîmes. Il en sera ainsi jusqu'à ce que la gare TGV de Monduel Nîmes soit terminée en décembre 2019, le chantier ne fait que commencer.