Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les présidents des départements provençaux pas si pressés de repasser à 90 km/h

-
Par , France Bleu Provence

Le Premier ministre affirme qu'il ne voit « aucun inconvénient » à laisser aux présidents de conseil départementaux le choix de ne plus appliquer le 80 km/h sur les routes secondaires. En Provence, les départements restent très prudents.

La vitesse est limitée à 80 km/h depuis le 1er juillet sur les routes secondaires
La vitesse est limitée à 80 km/h depuis le 1er juillet sur les routes secondaires © Maxppp -

PACA, France

Edouard Philippe serait maintenant prêt à laisser les présidents des départements revenir sur la limitation de la vitesse à 80 km/h. Sur France Info ce jeudi, le Premier ministre affirme qu'il ne voit "aucun inconvénient" à leur laisser la capacité de ne plus appliquer la mesure prise l'été dernier sur les routes secondaires. Dans le Var, les services du conseil départemental devraient alors mener une étude sur un éventuel retour au 90 km/h, "çà et là" comme le dit Marc Giraud. Mais le président LR du département varois estime que le gouvernement "une fois de plus, se dédouane de ses responsabilités en transférant aux collectivités publiques des décisions qui ne sont pas par nature de leur compétence". 

Cinq panneaux changés seulement dans les Bouches-du-Rhône l'été dernier

Dans les Bouches-du-Rhône, la présidente LR Martine Vassal s'est rarement exprimé sur le sujet. Mais le département est peu concerné par ces routes secondaires à 80 km/h. L'été dernier, il n'a fallu changer que cinq panneaux. En janvier dernier, le vice président chargé des routes s'est montré prudent. "Il faut bien réfléchir avant de revenir au 90 km/h", a dit Jean-Pierre Bouvet. 

Un amendement déjà prêt à l'Assemblée

Chaque département pourra donc adapter la vitesse sur le réseau secondaire. C'est le compromis que dessine un amendement porté par le groupe LREM à l'Assemblée Nationale, en vue de l'examen du projet de loi d'orientation sur les mobilités dans les prochains jours. Les automobilistes vont-ils s'y retrouver ? "Il faut adapter les règles de circulation au plus près du terrain, estime le sous-préfet d'Istres. La signalisation est là pour rappeler quelle est la vitesse qu'il faut respecter."