Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les radars vandalisés, bientôt remplacés en Limousin

-
Par , France Bleu Limousin

Les flashs des radars pourront bientôt crépiter de plus belle sur les routes de Haute-Vienne et de Corrèze. De nouveaux appareils fixes, de nouvelle génération, doivent être installés pour remplacer ceux dégradés ces derniers mois. Et visiblement, le chantier a commencé.

Un radar incendié (photo d'illustration)
Un radar incendié (photo d'illustration) © Maxppp - Pascal Proust

Limousin, France

Cibles privilégiées du mouvement de gilets jaunes, les radars fixes devraient bientôt prendre leur revanche avec des modèles "nouvelle génération" en cours d'installation à travers la France. En Haute-Vienne, un de ces radars sera par exemple installé sur l'autoroute A20, à hauteur de Pierre-Buffière. L'ancien appareil qui avait été incendié vient tout juste d'être retiré du terre-plein central, où ne subsistent que les boulons de fixation pour l'instant. Mais il sera prochainement remplacé confirme la préfecture de Haute-Vienne, sans donner de calendrier ni préciser combien d'autres appareils sont concernés dans le département. Pas plus de détails en Corrèze, où la préfecture fait également savoir que ces implantations sont "gérées au niveau national."

Le "radar tourelle", plus redoutable que les anciens modèles

Seule certitude, il y a actuellement 25 radars fixes en Haute-Vienne, 24 en Corrèze et le gouvernement a été très clair sur le fait que chaque appareil dégradé sera remplacé par des modèles plus solides.  400 "radars tourelles" doivent ainsi être déployés à travers la France en 2019 et ce sera trois fois plus en 2020. Perchés sur des mâts de quatre mètres de haut, ils seront plus difficiles à taguer ou à casser et pourront scanner jusqu'à huit voies de circulation, donc contrôler de nombreux véhicules en même temps.  

D'autres dispositifs innovants sont aussi déployés en Haute-Vienne

Au delà des radars qu'il faut remplacer, de nouvelles implantations sont aussi prévues, comme sur la nationale 145, classée récemment "itinéraire protégé", dans le nord de la Haute-Vienne. Il s'agit d'une portion de route de plusieurs kilomètres sur lesquels les automobilistes susceptibles de croiser un ou plusieurs radars, pas forcément au même endroit d'un jour à l'autre, mais avec un seul panneau indiquant les contrôles à l'entrée de la zone. Un itinéraire protégé est aussi en train d'être mis en place sur la départementale 704 entre Limoges et Saint-Yrieix la Perche. "L'idée est de créer un sentiment d'insécurité en terme de repression pour l'automobiliste, pour qu'il respecte strictement le code de la route", précise George Salaün, le directeur de cabinet du préfet de la Haute-Vienne.