Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les riverains de la déviation Est de Montpellier dénoncent une concertation partiale

-
Par , France Bleu Hérault

La concertation pour la déviation Est de Montpellier se termine le 11 juillet. Deux tracés sont proposés. Des viticulteurs des coteaux de la Méjanelle font du lobbying pour la variante Ouest plus éloignée de leur exploitation. L'association des riverains parle d'une concertation biaisée.

Bruno Molto le président de l'association des riverains de la déviation Est et leur avocat Maitre Maillot
Bruno Molto le président de l'association des riverains de la déviation Est et leur avocat Maitre Maillot © Radio France - Sébastien Garnier

Hérault, France

C'est un vieux projet qui refait surface. La construction de la déviation Est de Montpellier, la DEM. Une 2x2 voies qui doit relier Castelnau-le- lez (le boulevard Philippe Lamour) à l'autoroute A709. La concertation, qui se termine le 11 juillet, propose deux tracés d'environ trois kilomètres de long : la variante Est et la variante Ouest. L'association de défense des riverains de la DEM s'étonne que le tracé Ouest qui est plus proche des maisons, traverse plus de vignes et coûte un peu plus cher semble être privilégié par le conseil départemental de l'Hérault, le décideur final.

Le lobbying des viticulteurs de la Méjanelle

Le tracé Est un est en ligne droite (3,3 km), l'e tracé Ouest fait une courbe (3,6 km). Le coût est de 67 millions d'euros pour le premier, 69 millions d'euros pour le second mais le coût des protections phoniques n'est pas pris en compte  et pour le tracé ouest il en faudra beaucoup  car il passe  a proximité d'une bonne vingtaine de maisons. Autre défaut de cette variante  Ouest selon l'association des riverains, elle passe au milieu des jardins ouvriers d'EDF  et impacte douze exploitations agricoles. 

Le tracé Est est plus éloigné des habitations, traverse dix exploitations dont trois gros domaines viticoles  des coteaux de la Méjanelle  qui pèsent de tout leur poids dans le débat pour que soit privilégié le tracé Ouest le plus éloigné de leur exploitation à tel point qu'aujourd'hui l'association des riverains de la DEM a le sentiment que le choix est déjà fait. "Les éléments d'information du dossier  de concertation relatifs à l'impact viticole du projet  proviennent d'un rapport partial établi par la chambre d'agriculture" s'étonne Jean-Marc Maillot l'avocat de l'association. 

Jean-Marc Maillot avocat de l'association des riverains de la DEM dénonce une concertation partiale

L'association des riverains de la DEM  estime que _"_cette déviation  est obsolète  et ne correspond plus à la politique de la métropole de Montpellier en matière d'utilisation de la voiture" . Si  le projet doit malgré tout voir le jour, l'association souhaite que la concertation ne soit pas bidon et  défende l’intérêt général, pas des intérêts particuliers.

Bruno Molto président de l'association des riverains de la DEM parle d'un projet obsolète

Cette DEM doit accueillir en moyenne 32 000 véhicules/jour. La mise en service est prévue en 2025