Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

Les routes secondaires de la Marne resteront limitées à 80km/h

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Limitées à 80km/h depuis le 1er juillet 2018, les routes secondaires marnaises ne repasseront pas à 90km/h. Le président du département, Christian Bruyen refuse d'engager sa responsabilité en cas d'accidents corporels. En 2019, 39 personnes sont mortes sur les routes du département.

À contrecœur, Christian Bruyen renonce à repasser à 90km/h
À contrecœur, Christian Bruyen renonce à repasser à 90km/h © Radio France - Jean-François Fernandez

À contrecœur, Christian Bruyen renonce à revenir à 90km/h sur le réseau secondaire. Le président du département de la Marne, opposé à la réforme du Gouvernement, l'a confirmé au micro de France Bleu Champagne-Ardenne. La loi lui en laisse pourtant la possibilité depuis le 26 décembre dernier, mais sous certaines conditions jugées trop strictes par le président du conseil départemental. "Il faudrait que ce soit un tronçon d'au moins 10km de long, avec une double bande sonore continue en milieu de voie, avec deux bandes sonores sur les rives, avec 1,50m carrossable de chaque côté, avec 4m sans obstacle de chaque côté : on se moque du monde", s'agace Christian Bruyen. 

Des investissements trop importants et une responsabilité qui l'empêchent de faire marche arrière. "Je pourrais le faire, en niant toutes ces conditions imposées par l'État mais dans ce cas ma responsabilité serait engagée, par des victimes éventuelles. Ce n'est pas un rôle que je peux tenir seul. J'avais proposé que la décision soit prise conjointement par l'État et les présidents des conseils départementaux, ça nous a été refusé", déplore le président du département de la Marne.

Moins de tués et plus de permis retirés en 2019 sur les routes de la Marne

Pas de retour aux 90km/h sur le réseau secondaire marnais, décision qui intervient alors que le Préfet du département Denis Conus vient de présenter le bilan de la sécurité routière sur les routes de la Marne. "Nous avons 39 tués, contre 41 en 2018, ainsi que 590 blessés. Ce qui nous a beaucoup frappé cette année, c'est sans doute lié à la destruction des radars, c'est un doublement des retraits de permis liés à des excès de vitesse : 1800, en 2019 contre 900 en 2018. 

"Ces excès de vitesse sont quand même importants, puisqu'il s'agit de vitesses supérieures de 40 à 50km/h. C'est un relâchement. On appelle à la vigilance parce que 39 morts c'est moins que l'an dernier, mais ça reste 39 de trop", affirme Denis Conus, le préfet de la Marne.

Christian Bruyen - Préfet de la Marne

Choix de la station

À venir dansDanssecondess