Transports

Les salariés d'Alstom à Reichshoffen craignent pour leurs emplois

Par Sophie Cambra, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu vendredi 5 février 2016 à 6:34

L'uside de fabrication d'Alstom à Reichshoffen
L'uside de fabrication d'Alstom à Reichshoffen © Maxppp

Alstom, qui fabrique à Reichshoffen des rames de train Régiolis, espérait récupérer la production des Intercités mais le secrétaire d'état aux transports, Alain Vidalies, devrait lancer prochainement un appel d'offres.

Dans un courrier adressé à Alain Vidalies, le secrétaire d'Etat chargé des Transports, dix sénateurs disent leur inquiétude pour l'emploi sur les sites Alstom-Transport, dont celui de Reichshoffen dans le Bas-Rhin. En cause, le lancement d’un appel d’offres le 18 février prochain pour le renouvellement des trains Corail Intercités. L’industriel français espérait obtenir le marché. Selon les syndicats, il y a un risque de connaître un creux d’activité. Certains pensent carrément à la disparition pure et simple du site de production de Reichshoffen qui emploie 900 personnes. "Le gouvernement s'est engagé à améliorer les transports et renouveler le parc mais ne tient pas ses engagements" d'après Fabienne Keller, la sénatrice Les Républicains du Bas-Rhin

"En 2019, le site de Reichshoffen pourrait fermer"

En 2009, un accord entre l'Etat, la SNCF, les régions et Alstom était signé pour la productions de 1000 rames de train Régiolis. Pour l'instant, Alstom en a produit 250. "Nous, on pensait que les trains Intercités pouvait entrer dans le cadre de cet accord. Donc si ça se fait par un appel d'offres, on risque en 2019 la fermeture du site de Reichshoffen" explique Daniel Dreger, le porte-parole de l'intersyndicale CGT-FO d'Alstom en Alsace.

Des salariés d'Alstom sur le site de Reichshoffen - Maxppp
Des salariés d'Alstom sur le site de Reichshoffen © Maxppp