Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les sièges des trains Omneos ne seraient plus totalement fabriqués en Normandie

Selon nos informations, une partie de la production des sièges destinés à équiper les futurs trains de la Région Normandie, aurait été délocalisée en Pologne. L'entreprise Soffamo, basée à Falaise (Calvados), perdrait par conséquent une grosse partie de son activité.

Les sièges qui épuiperont les futurs trains normands sont fabriqués à Evreux, par la société Compin.
Les sièges qui épuiperont les futurs trains normands sont fabriqués à Evreux, par la société Compin. © Radio France - Christine Wurtz

Les sièges des trains Omneos ne seraient plus "Made in Normandie" ? 

Selon nos informations, l'équipementier ferroviaire Compin basé à Evreux, en charge de la réalisation des sièges pour les futurs trains de la Région Normandie, aurait délocalisé une partie de la production de ces sièges en Pologne.

17 000 sièges

Au début du projet en 2016, la Région Normandie avait commandé 40 nouvelles rames à l'entreprise Bombardier, pour son plan "Trains normands 2020". Pour fabriquer les 17 000 sièges de ces rames, c'est l'équipementier ferroviaire Compin qui avait été choisi. 

Cette entreprise sous-traitait alors la réalisation de certaines parties des sièges, dont les moulages des appuis-tête, à l'entreprise Soffamo basée à Falaise.

10 emplois menacés

Cependant, pendant la crise du coronavirus, l'entreprise Compin aurait retiré Soffamo du marché, dans l'optique de délocaliser une partie de la production des têtières en Pologne. Compin possédant une base industrielle à Lodz

Selon nos informations, cette délocalisation sera déjà faite partiellement. Cela entraînerait donc une grosse perte de production pour l'entreprise Soffamo, qui avait notamment investi dans des matériaux spécifiques pour les sièges des Omnéos, mais cela menacerait également 10 emplois, la moitié de l'effectif actuel. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu