Transports

EN DIRECT - La mobilisation des taxis se poursuit mercredi

Par Audrey Morellato et Martine Bréson, France Bleu Paris Région lundi 25 janvier 2016 à 18:15 Mis à jour le mardi 26 janvier 2016 à 23:14

Manifestation des taxis
Manifestation des taxis © Maxppp - Christophe Petit Tesson

Après une journée de mobilisation, les manifestations de taxis vont se poursuivre ce mercredi. La préfecture de police recommande aux automobilistes franciliens de contourner largement Roissy, Orly, Maillot et Bercy.

07h00 Taxis rassemblés porte Maillot à #Paris. Secteur bloqué. Autre rassemblement en cours à Bercy, devant le Ministère de l'économie.

06h00 La mobilisation des taxis se poursuit ce mercredi. La préfecture de Police recommande toujours d'éviter la Porte Maillot, Bercy, Roissy et Orly.

00h00 On connait désormais le nom de celui qui fera office de médiateur dans le conflit des taxis. Il s'agit de  Laurent Grandguillaume, député socialiste de Côte-d'Or a annoncé Matignon.

La mobilisation des taxis n'est pas terminée. Plusieurs représentants des taxis, dont la Chambre syndicale des artisans taxis, appellent à la poursuite des manifestations mercredi, et ce dès 6 heures du matin. Ils estiment n'avoir pas obtenu gain de cause ce mardi. Dès 6 heures, des rassemblements sont prévus aux aéroports d'Orly et Roissy. Des manifestations seront également organisées porte Maillot et à Bercy, à Paris. En conséquence, la préfecture de police recommande aux automobilistes d'éviter très largement ces quatre secteurs.

**Dès 6 heures, ce mercredi et  tous les jours de la semaine, France Bleu 107.1 vous aidera à circuler au mieux en région parisienne. "On fait la route ensemble" au 01.45.27.107.1.

**18h50 : Alors que le préfet de police de Paris appelle à la dispersion de la manifestation, certains conducteurs de taxi ont rejeté les propositions du gouvernement et appellent à rester Porte Maillot toute la nuit de mardi à mercredi. Mardi soir, 900 taxis se trouvaient encore porte Maillot et 500 à Bercy. Vingt-quatre personnes ont par ailleurs été interpelées et 18 placées en garde à vue, a précisé la préfecture de police.

15h42 : Le médiateur promis par Manuel Valls sera nommé dans les 48 heures. La personnalité indépendante, dont le nom n'a pas été dévoilé, devra faire "des propositions pour restaurer l'équilibre économique du secteur et proposer la révision éventuelle des textes législatifs et réglementaires afin de rendre applicable des règles de concurrence saine" a déclaré le président de la Fédération nationale des taxis indépendants à l'issue de la réunion avec le Premier ministre. La première réunion aura lieu dans 15 jours et la mission devra aboutir dans les trois mois.


15h35 : A cette heure, ce sont 22 personnes qui ont été interpellées dont 14 ont été mises en garde à vue après des incidents au cours des manifestations de chauffeurs de taxis. Le conducteur de la navette qui a forcé un barrage ce mardi matin et qui a renversé et blessé un manifestant à la jambe fait partie des personnes interpellées. Le conducteur a expliqué avoir accéléré sous l'effet de la panique alors qu'il était pris à parti. La victime souffre d'une blessure au tibia péroné et elle a été prise en charge par les secours.

Les manifestations ont rassemblés mardi près de 2.100 taxis en Ile-de-France sur différents sites notamment à Orly  où 500 taxis bloquent l'accès au terminal Ouest.

15h00 : A l'issue d'une réunion avec les représentants des chauffeurs de taxis, Manuel Valls annonce l'ouverture d'une concertation et la nomination d'une personnalité qualifiée comme médiateur. Le Premier ministre ordonne également d'amplifier les contrôles pour "faire cesser tout comportement abusif et garantir les conditions d'une concurrence loyale" entre les taxis et les VTC", indique Matignon dans un communiqué.

13h30 : Avant de recevoir la délégation des syndicats de taxis, le Premier ministre, Manuel Valls, a condamné les violences "inadmissibles" en marge de la manifestation des chauffeurs. Il a salué le travail des forces de l'ordre, évoquant "de nombreuses interpellations qui donneront lieu, je n'en doute pas, à des suites judiciaires".

11h15 : "Les chauffeurs de taxis ont raison de défendre le principe d'une profession réglementée" réagit le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent.

10h50 : une délégation de taxis va être reçue par Manuel Valls à 12h15 ce mardi indique Matignon.

10h00 : un convoi de plusieurs dizaines de taxis a quitté Orly direction le ministère de l'Economie à Bercy, autre site de manifestation. Plusieurs centaines de taxis quittent l'aéroport de Roissy pour mettre en place une opération escargot sur l'A1.

Des incidents ont émaillé l'action des taxis. Un manifestant a été blessé à l'aéroport d'Orly et vingt personnes ont été interpellées mardi matin en Ile-de-France au cours des manifestations de taxis qui ont rassemblé 1.500 chauffeurs. Ces manifestations sont destinées à protester contre la concurrence des VTC, Véhicules de Transport avec Chauffeur, que les taxis jugent déloyale. Dix-neuf manifestants ont été arrêtés Porte Maillots après plusieurs blocages du Périphérique. Ils sont accusés de "violences volontaires, port d'arme et incendie volontaire". Un chauffeur de navette était entendu mardi matin dans les locaux de la police à l'aéroport d'Orly. Il avait forcé un barrage vers 7h00 et renversé et blessé à la jambe un manifestant.

Les rassemblements ont commencé très tôt, vers 5h du matin sur quatre lieux différents : les aéroports de Roissy et d'Orly, à la porte Maillot et devant le ministère des Finances à Bercy. La préfecture de Paris attendait plusieurs milliers de véhicules au total. Dans la matinée, deux cortèges devaient se former et partir des aéroports vers les deux autres rassemblement parisiens. Les taxis s'étaient engagés à toujours laisser une voie de circulation libre sur l'A1 et sur l'A6. Dans le Val d'Oise, il fallait éviter absolument le secteur Croix Verte-Roissy dans les deux sens de circulation, dès le début de la journée. Évidemment, les autorités recommandent d'emprunter les transports en commun autant que possible. La ligne Orlyval a été d'ailleurs renforcée, dès le début du service, avec deux fois plus de passages que d'habitude. Des milliers de policiers ont été spécialement mobilisés toute la journée.

Ces manifestations de taxis s'insèrent dans la première grande journée de mobilisation de l'année 2016 dans plusieurs branches professionnelles.