Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les TER gratuits pendant les pics de pollution c'est bien mais il faut "les trains qui vont avec" pour les usagers

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu Nord

La fédération nationale des associations des usagers du transport des Hauts-de-France salue la décision de Xavier Bertrand de rendre gratuit les voyages en TER lors des pics de pollution. Mais pour la FNAUT il faut aussi que les trains soient en capacité d'accueillir plus de voyageurs.

Un train TER de la région des Hauts-de-France
Un train TER de la région des Hauts-de-France © Radio France - Eric Turpin

Hauts-de-France, France

Mardi soir, Xavier Bertrand a annoncé que les TER des Hauts-de-France seraient désormais gratuits lors des pics de pollution de l'air. Cette gratuité sera "pour tout le monde" a précisé le président du conseil régional : "ceux qui sont abonnés, il peut y avoir une prolongation du nombre de jours de pics de pollution, et ceux qui ne sont pas abonnés auront la possibilité de prendre tous les TER de la région à chaque fois qu'il y aura une zone qui sera en pic de pollution."

Une mesure saluée par beaucoup. La fédération nationale des associations des usagers du transport (FNAUT) des Hauts-de-France estime que "c'est une bonne décision". Pour son président, Michel Magniez c'est "quelque chose qui permettra aux usagers de ne pas avoir de frein psychologique pour prendre le train en disant je vais payer trop cher. la gratuité c'est une incitation très intéressante".

S'il y a plus de monde il faut plus de place

Mais il y a un mais. Pour la FNAUT des Hauts-de-France, "il faudra faire attention à la capacité des trains car ils ne sont pas extensibles à l'infini et qu'actuellement, en heures de pointes beaucoup d'usagers se plaignent qu'ils sont parfois très serrés". Pour Michel Magniez, "il faut absolument prendre en compte que s'il y a plus de monde dans le train il faut aussi plus d'espace". 

Michel Magniez, président de la FNAUT Hauts-de-France

Choix de la station

France Bleu