Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Les trains circulent à nouveau entre Etaples, St Pol-sur-Ternoise et Béthune

Par

Pendant près de deux ans, les usagers du TER ont dû prendre des bus de substitution afin de permettre la rénovation des voies. Aujourd'hui le trafic est rétabli entre la côte d'Opale et l'Artois. Deux des trois lignes de "l'étoile de St Pol" ont repris du service.

Après presque deux ans d'interruption les liaisons TER sont rétablies entre la Côte d'Opale et l'Artois Après presque deux ans d'interruption les liaisons TER sont rétablies entre la Côte d'Opale et l'Artois
Après presque deux ans d'interruption les liaisons TER sont rétablies entre la Côte d'Opale et l'Artois © Radio France - Claire Mesureur

L'état des lignes SNCF était tel que les trains ne roulaient plus qu'à 40 Km/h entre la Côte d'Opale et l'Artois. Il a donc fallu plus de deux ans de travaux pour rendre la circulation plus fluide.

Publicité
Logo France Bleu

Afin de permettre aux équipes de SNCF-réseaux et aux entreprises partenaires de travailler dans les meilleures conditions la circulation a donc été interrompue sur les lignes de ce que l'on appelle "l'étoile de St Pol". Une "étoile" qui dessert à la fois la Côte d'Opale, vers Etaples, Béthune et Arras.

Depuis ce lundi 26 avril, les trains circulent donc à nouveau entre Etaples et l'Artois.

C'est le Conseil Régional des Hauts-de-France qui a essentiellement financé le montant des travaux qui s'élève pour l'instant à 98 millions d'euros. "Nous avons décidé de miser sur le train" explique Xavier Bertrand, le président du Conseil Régional qui a financé le montant des travaux à hauteur de 70%.

Deux lignes sur trois sont opérationnelles

La première phase des travaux est donc terminée qui permet aux TER de circuler à nouveau entre Etaples, St Pol et Béthune. Reste la liaison entre St Pol-sur-Ternoise et Arras. Les travaux vont débuter très prochainement.

Mais d'ores et déjà ce sont une quinzaine de gares et autres points d'arrêt qui sont desservis pour les liaisons TER.

Des villages qui avaient perdu leurs liaisons ferroviaires et qui vont donc retrouver une certaine activité.

A Avin on ne parle de gare mais de "point d'arrêt" mais c'est déjà beaucoup © Radio France - Claire Mesureur

A Anvin par exemple: 800 habitants aux confins du Ternois et des 7 Vallées, le "point d'arrêt" n'avait plus vu de trains depuis deux ans. 

Ce sont essentiellement des étudiants qui utilisent la ligne pour rentrer chez eux le week-end et repartir vers leurs universités le lundi. Mais pas seulement, des employés qui travaillent par exemple sur Arras ou St Pol

loading

Et puis la commune d'Etaples retrouve son ouverture vers l'intérieur du territoire.

Le train permet d'éviter les problèmes de stationnement...

Le maire d'Etaples ne cache pas non plus sa satisfaction. "Notre territoire est attractif mais aussi protégé, explique Philippe Fait, et c'est vrai que le train nous permet d'épargner à la fois la circulation et le stationnement sur notre territoire".

loading

Et la dernière ligne de "l'étoile de St Pol" vers Arras devrait être ouverte dans les prochains mois après la réfection de la ligne.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu