Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

"Les trains ne sont pas désinfectés" : droit de retrait à la SNCF en Occitanie ce lundi

-
Par , France Bleu Occitanie

Plusieurs personnels de la SNCF, notamment des contrôleurs, vont exercer leur droit de retrait ce lundi 16 mars selon le syndicat Sud Rail. Ils dénoncent un manque d'hygiène dans les trains et l'impossibilité de respecter les consignes de l'OMS contre le coronavirus.

Un train à quai (image d'illustration)
Un train à quai (image d'illustration) © Radio France

Le nombre de trains longue distance va être petit à petit réduit, a annoncé dimanche 15 mars la ministre des transports Elisabeth Borne. Les TGV et les Intercités seront concernés en priorité, avec un trafic divisé par deux d'ici quelques jours. "C'est une bonne nouvelle pour les voyageurs, les trains ne sont pas désinfectés", estime ce lundi 16 mars sur France Bleu Occitanie Yann Puech, délégué SUD-Rail.  Selon le syndicat, plusieurs agents ont exercé leur droit de retrait ce lundi. 

"On demande au moins des équipements pour protéger les gens qui prennent le train, des choses bêtes, des savons à bord, qu'on puisse à minima respecter les consignes de l'OMS" — Yann Puech

La direction de la SNCF n'a pas souhaité réagir. "Nous ne sommes pas équipés pour respecter les consignes de distanciation de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) contre le coronavirus", estime Yann Puech. "On avait réclamé l'arrêt des accueils embarquement qui créent des regroupements, cela ne nous a pas été accordé".

RÉACTION - Yann Puech, délégué Sud Rail Occitanie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu