Transports

Les transports dans l'Acal : des embouteillages à tous les étages

Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace, France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu Elsass, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine mardi 1 décembre 2015 à 11:49

© Maxppp

Comment circule-t-on en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne ? plutôt mal aux heures de pointes selon notre enquête. L'autoroute A31 entre Nancy et Metz et l'A35 qui traverse Strasbourg constitue les deux gros points noirs.

C'est l'un des points communs entre les trois régions Alsace, Lorraine et Champagne-Ardenne : les embouteillages autour des grandes villes. En Lorraine, l'autoroute A31 entre Nancy et Metz et les autoroutes A4 et A35 qui traversent Strasbourg sont les plus chargées.

La solution envisagée par les collectivités passe par de nouvelles constructions. Dans l'Acal, deux projets provoquent des levées de boucliers des riverains : l'A31 bis et le grand contournement ouest (GCO) de Strasbourg.

"Florange va devenir le cauchemar de l'Etat"

En Lorraine, l'A31 bis doit couper en deux la commune de Florange. Nadine Menzin est la présidente de l'association PAIX opposée au projet. Son balcon est situé à moins de 5 mètres du nouveau projet routier. "Si ça devient notre cauchemar, Florange va devenir le cauchemar de l'Etat", prévient-elle.

Taxe poids-lourds dans les pays limitrophes

En Alsace, le grand contournement ouest de Strasbourg va grignoter des terres agricoles, mais cette autoroute à péage de 24 kms doit résoudre les interminables bouchons qui encombrent la capitale alsacienne aux heures de pointe. Le concessionnaire vient d'être choisi. 24 communes et 280 hectares seront impactées. Les riverains sont catastrophés. "C'est une autoroute qui ne résoudra pas les problèmes qu'elle est censée résoudre, puisqu'elle induira du trafic supplémentaire et donc de la pollution supplémentaire", explique Luc Huber, le maire de  Pfettisheim, porte-parole du collectif anti-GCO.

Le problème de la nouvelle grande région ce sont aussi les camions qui sillonnent ses axes routiers pour éviter de payer les taxes poids-lourd en vigueur dans tous les pays limitrophes : la Belgique, le Luxembourg, l'Allemagne et la Suisse.

Ecoutez le reportage d'Olivier Vogel