Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

SNCF : les travaux de rénovation de la ligne ferroviaire La Rochelle - La Roche-sur-Yon bientôt terminés

-
Par , France Bleu La Rochelle

Dans quatre mois, le trafic ferroviaire reprendra normalement entre La Rochelle, et La Roche-sur-Yon. La fin d'un long chantier de rénovation de 18 mois. Une ligne qui pourrait être aussi utilisée pour desservir de petites communes sur le trajet. Une étude de faisabilité doit être bientôt lancée.

Voie ferroviaire La Rochelle, La Roche-sur-Yon à la hauteur de Rompsay
Voie ferroviaire La Rochelle, La Roche-sur-Yon à la hauteur de Rompsay © Radio France - Gérald Paris

Les travaux de la ligne ferroviaire La Rochelle La Roche-sur-Yon doivent se terminer en juillet de cette année. La fin d'un long chantier de rénovation des voies de 18 mois. Les trains pourront de nouveau circuler sur cet axe, avec un gain de temps considérable. Avant les travaux, il fallait environ 1 heure 45 pour relier en train La Rochelle à La Roche-sur-Yon, dès cet été le temps de parcours passera à 1 heure. La vitesse d'exploitation commerciale sera donc portée à environ 100 kilomètres / heure sur cet axe. 

Des haltes TER à Marans, Andilly, Dompierre-sur-Mer ou encore Périgny ?

Mais à moyen terme, des gares intermédiaires pourraient bien voir le jour sur cette liaison, Marans, Andilly, Dompierre-sur-Mer ou encore Périgny. L'idée, c'est de proposer une sorte de TER pour permettre à de nombreuses communes d'avoir le choix du rail, plutôt que le bus ou la voiture. Une étude doit être réalisée très prochainement pour vérifier la faisabilité, mais surtout la viabilité financière de création de gares, et donc d'arrêts sur le parcours. Les élus de la région Nouvelle-Aquitaine doivent d'ailleurs voter une partie du financement de cette étude le lundi 15 mars 2021.

Voie ferrée La Rochelle La Roche-sur-Yon au niveau de Rompsay
Voie ferrée La Rochelle La Roche-sur-Yon au niveau de Rompsay © Radio France - Gérald Paris

La ville de Marans est depuis longtemps intéressée par ce dossier, et milite pour l'utilisation rénovée de cet axe pour proposer aux habitants une autre solution que la voiture pour par exemple se rendre à La Rochelle. Le maire de Dompierre-sur-Mer, Guillaume Krabal est lui aussi très séduit par cette idée de basculer une partie du trafic sur le rail. 

"C'est exactement cela, permettre aux habitants de laisser leur voiture au profit du rail. Certes le bus est une des solutions, mais aller à La Rochelle par le rail, ou vers Nantes pourquoi pas, en laissant son véhicule sur un parking relais, cela semble effectivement très intéressant, et nous militons pour la _création d'une gare à Dompierre-sur-Mer, soit au sud-ouest de la commune, au niveau de l'ancienne gare, près des silos à grains, et de la zone d'activité de Corne-Neuve, soit au nord sur le site de la déchetterie amenée à fermer._

Une gare sur le site de la déchetterie de Dompierre avec un parking relais connecté à la nationale 11 ?

Une option nord proche de la nationale 11 qui intéresse particulièrement, Bertrand Ayral, vice président de l'agglomération de La Rochelle, en charge de la mobilité et des transports. _"_Ce site permettrait de créer un parking relais, pour que des voitures de la nationale 11 choisissent de ne pas entrer dans La Rochelle, et choisissent une mobilité sans carbone. Cet emplacement permettrait aussi d'être plus proche des habitants d'Usseau et de Sainte-Soulle. Il faut étudier tout cela bien sûr."

Cela prendra deux ou trois ans avant de voir des arrêts supplémentaires sur ces communes, mais à Dompierre-sur-Mer, en majorité, les habitants sont plutôt favorable. "Les fréquences des bus sont peu élevées, et oui, j'y trouverai un intérêt personnel pour me rendre à La Rochelle", précise une étudiante. Pour Elise, une retraitée, "cela serait effectivement très pratique, y compris si l'on veut aller sur Nantes. Pas besoin de prendre sa voiture, et de la laisser en parking à La Rochelle, le parking relais serait du coup très efficace sur notre commune. Joseph lui constate que les arrêts TER fonctionnent très bien sur l'autre ligne, Châtelaillon, Rochefort. Idée à reproduire."  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess