Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les trottinettes électriques bientôt interdites sur les trottoirs

-
Par , France Bleu

Les trottinettes électriques seront bientôt sommées d'emprunter les pistes cyclables, a affirmé ce mardi la ministre des Transports à l'Assemblée nationale. Une nouvelle catégorie de véhicules va entrer dans le code de la route, pour prendre en compte ces engins qui envahissent les trottoirs.

Les trottinettes électriques envahissent les trottoirs de nombreuses villes.
Les trottinettes électriques envahissent les trottoirs de nombreuses villes. © Maxppp - Bruno Levesque

Les engins de déplacement personnels ( ou EDP) électriques, et notamment les trottinettes électriques, vont faire leur entrée dans le code de la route où ils formeront une nouvelle catégorie de véhicules, a confirmé mardi la ministre des Transports Elisabeth Borne.

Leur place n'est pas sur les trottoirs où la sécurité des piétons doit être assurée" - Elisabeth Borne, ministre des Transports 

"Nous allons créer une nouvelle catégorie de véhicules dans le code de la route. Ces engins pourront circuler sur les pistes ou sur les bandes cyclables ou dans les zones à 30 km/h, mais leur place n'est pas sur les trottoirs où la sécurité des piétons doit être assurée", a-t-elle expliqué lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale. "Nous donnerons aux maires la possibilité d'adapter ces règles en tenant compte de la situation de leurs territoires", a-t-elle ajouté.

La réglementation floue pour le moment

Aucune réglementation claire ne s'applique actuellement à ces engins, qui ne sont que tolérés dans les villes. La Loi d'orientation des mobilités que prépare la ministre "donnera aussi un cadre pour le développement des services en 'free floating'", c'est-à-dire en libre-service sans borne, a-t-elle ajouté. "Nous permettrons également aux collectivités locales de définir un cahier des charges pour le développement de ces nouveaux services", a précisé Elisabeth Borne, que le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand a présentée comme "ministre chargée des Transports et des Trottinettes".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu