Transports

REPORTAGE - En Sarthe, les usagers du TER sont plutôt déçus des nouveaux horaires

Par Yann Lastennet, France Bleu Maine lundi 25 septembre 2017 à 6:00

Les nouveaux horaires des TER ne font pas l'unanimité
Les nouveaux horaires des TER ne font pas l'unanimité © Maxppp - Lionel VADAM

C'est l'une des conséquences de l'entrée en service de la LGV le 2 juillet dernier. Depuis la rentrée, les horaires des Trains Express régionaux ont changé. Plus tôt ou plus tard, ces nouveaux horaires ne correspondent pas forcément aux habitudes des usagers qui se rendent au travail ou au lycée.

8h09, le TER Alençon - Le Mans entre en gare de Beaumont-sur-Sarthe. Vincent se dépêche de grimper dans le premier wagon. "Pour le matin, c'est moins bien car j'arrive beaucoup plus tôt au travail. Je suis obligé de prendre le train d'avant car sinon je serai en retard au boulot. Ca rallonge un peu les journées". "Moi, ça m'arrange, dit au contraire Emmanuel qui fait le trajet Beaumont-Montbizot. Il y a un train de plus le matin et cela correspond mieux à mes horaires de travail."

Le dernier TER n'est pas omnibus

Roassa est venue en voiture jusqu'à la gare de Beaumont. Un trajet de 10 minutes dont elle se serait bien passée. "J'habite à Saint-Ouen-de-Mimbré. Avant je prenais le train à La Hutte. Le problème, c'est que le soir, le train que je prends ne dessert plus La Hutte. Je suis obligée de venir ici pour éviter de rentrer une heure plus tard chez moi le soir."

Même problème sur la ligne entre Le Mans et Château-du-Loir, explique Pascal, un usager. "Désormais, le dernier TER est à 19H51 et il n'est pas omnibus donc toutes les petites gares comme Arnage, Laigné-saint-Gervais, Mayet ne sont plus desservies. Pour les habitants qui descendent dans ces communes, le dernier TER est à 19h17 au lieu de 20h17 avant la modification des horaires, c'est beaucoup trop tôt ! Je connais un certain nombre de personnes qui ont résilié leur abonnement TER car elles n'avaient plus de trains pour rentrer chez elles, comme des commerçants ou des gens qui travaillent à Paris mais dont le TGV arrive trop tard pour avoir une correspondance."

Pascal Gaulin, usagers de la ligne TER Le Mans- Ecommoy

Des trains parfois surchargés !

C'est l'autre conséquence de la modification des horaires. Les usagers se concentrent sur un plus petit nombre de trains. "C'est logique, estime Angélique qui fait le trajet entre La Suze et Le Mans. Prenez par exemple le train de 7h30. A la fin de la ligne, on se retrouve à être debout pour voyager. Il n' y a pas eu de wagons supplémentaires ajoutés sur ces trains aux heures de pointe."

Angélique qui prend le train entre La Suze et Le Mans, se plaint de trains surchargés aux heures de pointe

"C'est vrai, reconnait Roch Brancour, vice président du conseil régional des Pays de la Loire en charge des transports. Nous avons alerté la SNCF qui nous dit que des rames sont en maintenance. Mais c'est à la SNCF d'assurer le bon niveau de service." Quant aux nouveaux horaires, Roch Brancour rappelle que la région s'est engagée à consulter les usagers au mois de février, soit six mois après la mise en place du cadencement. "Cela peut paraître long comme délai mais c'est le temps nécessaire pour avoir une vue d'ensemble des problèmes. Nous allons faire un point sur la nouvelle fréquentation, la comparer avec la fréquentation des TER avant la mise en place des nouveaux horaires. Des ajustements seront possibles."

Roch Brancour, vice président du conseil régional, en charge des transports