Transports

Les vitres teintées interdites au 1er janvier

Par Viviane Le Guen, France Bleu mercredi 21 décembre 2016 à 9:59

 À partir du 1er janvier 2017, circuler avec des vitres teintées coûtera 135 euros d'amende
À partir du 1er janvier 2017, circuler avec des vitres teintées coûtera 135 euros d'amende © Maxppp - IP3 PRESS

À partir du 1er janvier 2017, circuler avec un véhicule aux vitres teintées avant sera interdit. Les automobilistes contrevenants s'exposeront à une amende de 135 euros et au retrait de trois points sur le permis de conduire.

Attention : si les vitres avant de votre voiture sont teintées, il vous reste quelques jours pour les changer. A partir du 1er janvier 2017, rouler avec des vitres surteintées sera passible d'une amende de 135 euros et d'un retrait de trois points du permis de conduire.

La loi adoptée en avril dernier précise que l'interdiction concerne les vitres à l'avant (pare-brise et vitres latérales) teintées à plus de 30 %. À ce niveau là, il est impossible de voir à l'intérieur de l'habitacle, même en plein jour, même par fort soleil, sauf à coller les yeux contre la vitre.

Sécurité routière

L'objectif, selon le ministère de l'Intérieur, est de mettre fin à "un réél danger en matière de sécurité routière". Il s'agit notamment de permettre aux policiers et gendarmes de pouvoir identifier les conducteurs de véhicules depuis l'extérieur, ou encore de mieux contrôler des infractions au code de la route comme le non-port de la ceinture de sécurité ou l'usage du téléphone au volant.

Des automobilistes et des professionnels en colère

Annoncée en janvier 2015 par Bernard Cazeneuve dans le cadre d'un plan de sécurité routière, la mesure suscite un tollé chez les professionnels. Selon l'Association sécurité et filtration des films pour vitrage (ASFFV), l'avenir de 811 entreprises et 1.800 emplois est en jeu.

La mesure agace aussi une partie des automobilistes. Il y a quelques mois, la pétition "Oui aux vitres teintées" a récolté un peu plus de 36.000 signatures. Les défenseurs des vitres teintées font valoir que trop de transparence a "des conséquences sur le confort de conduite et la santé" (éblouissement, rayons UV).

L'ASFFV estime que près de 2 millions d’automobilistes sont concernés par cette mesure en France.