Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les vols Paris-Quimper devraient être maintenus malgré les annonces de Hop!

-
Par , France Bleu Breizh Izel

L'annonce a inquiété plus d'un usager : Hop! a fait part de son intention de suspendre ses vols entre l'aéroport de Quimper et Orly. La compagnie confirme l'information, mais du côté breton, on se veut rassurant : la ligne n'est pas en danger. On vous explique pourquoi.

La Compagnie Hop! devrait obtenir une obligation de service public dès cet automne (Illustration)
La Compagnie Hop! devrait obtenir une obligation de service public dès cet automne (Illustration) © Maxppp - Michel Clementz

Quimper - France

Plus d'avions entre Quimper et Paris à partir du 28 octobre : Hop! la filiale d'Air France, a annoncé, cette semaine, la suspension de la ligne Quimper-Paris. Une ligne utilisée principalement par les entreprises du Sud Finistère, pour relier la capitale, et qui est régulièrement pointée du doigt :  jugée coûteuse, peu fiable, avec des retards et des avions régulièrement déroutés.

Une obligation de service public prévue à partir de janvier 2020

Mais au cœur de l'annonce de Hop!, il y a un enjeu important : la création d'une Obligation de service public (OSP). Le Pacte d'accessibilité pour la Bretagne, ce document qui doit être signé en fin de semaine et qui prévoit les orientations de la politique de transport pour les prochaines années, assure la création d'une obligation de service public à partir de janvier 2020. 

Il s'agit d'un cadre qui oblige la compagnie aérienne à répondre à certaines obligations, en terme d'horaires, de régularité, de fiabilité ou de tarifs. En échange, elle reçoit des compensations financières de l'État et des collectivités territoriales.

Un coup de bluff de Hop ?

Suite à l'annonce de la suppression des vols Quimper-Paris à partir du 28 octobre, cette OSP devrait être avancée, et intervenir dès l'automne. S'agit-il d'un coup de pression de la compagnie ? Jean-François Garrec, patron de la CCI qui gère l'aéroport, l'admet à demi-mots : "oui, je pense qu'il y a quelque chose comme ça, on peut le penser". 

Un "coup de Trafalgar" pour le maire de Quimper, Ludovic Jolivet

Ludovic Jolivet, le maire de Quimper, lui, n'y va pas par quatre chemins. Dans un communiqué, il dénonce carrément "une véritable opération de chantage à l'égard de notre territoire", une "manœuvre (qui) parait cousue de fil blanc" ou encore "un coup de Trafalgar". Car si l'obligation de service public intervient plus tôt, Hop sera dédommagée plus tôt. 

Le Conseil Départemental ne souhaitait pas cette obligation de service public. Armelle Huruguen, vice-présidente du conseil départemental, déplore qu'il faille demander aux collectivités de payer pour obtenir un service fiable. "Nous étions parmi les villes les plus chères de France avec Nice. En plus d'avoir le billet d'avion le plus cher de France, aujourd'hui on nous dit qu'il faut de l'argent, de l'argent public pour qu'il reparte et qu'il arrive à l'heure ici. C'est un peu particulier !"

Des liaisons Quimper-Orly assurées quoi qu'il arrive

Mais les partenaires se veulent rassurants : il ne devrait pas y avoir d'interruption du service entre Quimper et Paris. La CCI et la région Bretagne travaillent d'arrache-pied pour parvenir à un accord d'ici peu, détaille Jean-François Garrec, le président de la CCI Bretagne.

Les liaisons Quimper-Paris seront maintenues sans interruption promet Jean-François Garrec, président de la CCI

Choix de la station

France Bleu