Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

LGV Bretagne-Paris : un million de voyageurs en plus depuis un an et demi

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Un an et demi après le lancement de la LGV entre la pointe bretonne et Paris, la SNCF a fait le bilan de la fréquentation. Un million de voyageurs supplémentaires ont emprunté la ligne. Le nombre de voyageurs au départ ou à destination de Brest a augmenté de 21%.

Les nouvelles rames "Inouï" offrent un confort supplémentaire aux passagers mais aussi aux conducteurs
Les nouvelles rames "Inouï" offrent un confort supplémentaire aux passagers mais aussi aux conducteurs © Radio France - Nolwenn Quioc

Brest, France

Un million de voyageurs en plus : c'est le bilan d'un an et demi de fonctionnement de la LGV entre la pointe bretonne et Paris. Depuis juillet 2018, on peut en effet se rendre à la capitale en 3h25 depuis Brest, 3h31 depuis Quimper. Les voyageurs ont gagné 45 minutes par rapport à l'ancienne ligne. Un gain de temps qui s'est traduit par une augmentation de la fréquentation, notamment à Brest  : 500 000 passagers supplémentaires vers ou en provenance de Paris, soit une hausse de 21%.

En fonction des gares desservies, un TGV Brest-Paris met entre 3h13 et 3h59 - Radio France
En fonction des gares desservies, un TGV Brest-Paris met entre 3h13 et 3h59 © Radio France - Nolwenn Quioc

En train plutôt qu'en avion

Le passage à la LGV a notamment changé les habitudes de clients professionnels, habitués à prendre l'avion pour se rendre régulièrement à Paris. Le nombre de voyageurs d'affaires a augmenté de 20% en 2018 en provenance de Brest. Parmi eux, Paul Friedel, président du club TGV Finistère, et directeur de l'école Télécom Bretagne à Brest. Il se rend à Paris presque toutes les semaines, en train désormais, et il apprécie particulièrement le confort des nouvelles rames "Inouï" : "Même en seconde [classe] les prestations sont de très haut niveau, avec la possibilité de charger son ordinateur, son téléphone, et puis une connectivité [wi-fi] qui est relativement bonne, qui peut encore s'améliorer sur la jonction Rennes-Brest ou Rennes-Quimper."

6 TGV Inouï circulent actuellement sur la ligne Brest-Paris - Radio France
6 TGV Inouï circulent actuellement sur la ligne Brest-Paris © Radio France - Nolwenn Quioc

Brest-Paris en 3h ? Ce n'est pas pour tout de suite

Plus question pour lui de prendre l'avion : "on a franchi une barrière symbolique, le 3h30, c'est un temps qui est comparable à Grenoble". Pourtant, on peut toujours mieux faire, et certains rêvent à une jonction vers la capitale en 3 heures. C'est le cas du maire de Brest, François Cuillandre. Pour l'instant, un seul train par semaine permet de relier la métropole à Paris en 3h13, le vendredi soir. Il n'est pas prévu d'ajouter d'autres de ces trains bolides en semaine, en heures de pointe. Et pour passer le cap des 3 heures, il faudrait des travaux sur les infrastructures. "Il faudra continuer à militer pour que des travaux soient réalisés explique le maire de Brest. C'est un peu sur les rails entre Rennes et Redon, ça facilitera l'accessibilité à Quimper, mais sur le Nord le compte n'y est pas. J'ai eu l'occasion de le dire au président de la région Bretagne la semaine dernière, il faudra continuer à se mobiliser.

Plus de petits prix, y compris en dernière minute

La SNCF travaille également sur la question des tarifs. En fonction des jours, les billets simples peuvent monter à plus de 100 euros en seconde classe. "On va encore renforcer notre politique de petits prix, détaille Gwendoline Cazenave, directrice de TGV Atlantique, avec le prix d'entrée qui est à 20€ avec notre tarif Preum's en grande anticipation. Et puis la possibilité chaque jour d'avoir un tarif à 39€ Brest-Paris, y compris en dernière minute pour donner l'accessibilité de la grande vitesse à tous."

On a même eu le droit de prendre la place du conducteur ! (à l'arrêt, on vous rassure) - Radio France
On a même eu le droit de prendre la place du conducteur ! (à l'arrêt, on vous rassure) © Radio France - Nolwenn Quioc