Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Ligne SNCF entre Paris et la Normandie : les horaires 2020 provoquent la colère des usagers

Les futurs horaires de la ligne SNCF Paris/Rouen/Le Havre ont été publiés ce mardi. "Le temps de trajet va s'allonger et nous perdons deux trains très fréquentés le soir au départ de Paris", se désole l'association d'usagers l'ADURN. La région répond que le nombre de trains va augmenter de 20%.

"1h22 pour faire Rouen/Paris, ce n'est pas possible", déplore la présidente de l'ADURN
"1h22 pour faire Rouen/Paris, ce n'est pas possible", déplore la présidente de l'ADURN © Radio France - Photo d'illustration

Rouen, France

C'est la mauvaise nouvelle de l'été pour les usagers quotidiens de la ligne Le Havre/Rouen/Paris, ceux qu'on appelle les navetteurs. Ils seraient "3000" selon la présidente de l'ADURN (Association de défense des usagers du rail normand), Karine Maubé Courteaud. 

Cette mauvaise nouvelle, selon l'association, ce sont les futurs horaires, à partir du 1er janvier 2020, pour les lignes SNCF de Normandie. Ils ont été publiés ce mardi matin.

1h22 au mieux pour faire Rouen/Paris

Et ces navetteurs, comme ceux qui empruntent la ligne de façon épisodique, vont d'abord passer plus de temps dans le trains. _"Auparavant, les trains directs entre Rouen et Paris mettaient 1h10 maximum. Là au mieux, ce sera 1h22 à cause des travaux du RER E Eole à Mantes-la-Jolie et de ceux du tunnel du Roule. 1h22 pour faire Paris/Rouen, c'est juste pas possible, Paris/Rennes c'est 1h33 ! Et quand vous faites le trajet tous les jours, toute l'année, 10 minutes ça compte et ça perturbe l'organisation"_, dénonce Karine Maubé Courteaud.

Par la voix de son vice-président chargé des Transports, la région Normandie reconnaît cet allongement de trajet. "Mais j'y vois une bonne nouvelle, ça veut dire que nous faisons des travaux, sur les rails, les tunnels. _Et ces travaux sont indispensables_. La ligne est très ancienne et il faut l'entretenir, la rénover, rattraper les travaux qui n'ont pas été faits ces dernières années. Ces travaux vont durer plusieurs années, mais à leur achèvement, on peut espérer un retour à temps de trajet plus court", affirme Jean-Baptiste Gastinne, par ailleur maire du Havre.

Deux trains changent d'horaires le soir à l'heure de pointe

L'autre motif de colère de l'association est la suppression de deux trains directs le soir dans le sens Paris/Rouen : les trains de 17h23 et de 18h25. "Ces deux trains directs sont très empruntés par ceux qui travaillent tous les jours à Paris, et qui sont quasiment pleins tous les soirs. _Ca va avoir un gros impact, puisque ceux qui les utilisaient vont devoir basculer sur le train d'avant ou celui d'après_. Sinon ils devront prendre des trains qui s'arrêtent dans toutes les gares et qui mettent 1h40. C'est vraiment pas un encouragement à prendre le train", déplore la présidente de l'ADURN, elle-même navetteuse.

"Aucune suppression de trains, mais une refonte des horaires" selon la région

_"Il n'y a aucune suppression de trains, répond la région Normandie. Au contraire, durant l'année 2020, nous allons augmenter l'offre ferroviaire de 20 % sur la ligne Paris/Rouen/Le Havre_. Nous allons passer de 13 aller/retour par jour en semaine à 16 l'an prochain. Il y a donc des trains supplémentaires et une refonte de la grille horaire afin d'améliorer la ponctualité", défend Jean-Baptiste Gastinne. Sur les deux trains du soir : "ils sont remplacés par d'autres, avant ou après. En heures de pointe, c'est impossible de rajouter des trains", poursuit le vice-président.

Le matin, pas de suppression de trains, mais des changements d'horaires : "Certains trains sont avancés de 30 minutes, c'est très conséquent. Par exemple, le premier train direct Rouen/Paris passe de 6h26 à 5h56", explique Karine Maubé Courteaud.

L'ADURN regrette de ne pas avoir été consultée

L'ADURN déplore de ne pas avoir été associée à cette nouvelle grille horaire. "A aucun moment, la région nous a proposé de travailler avec nous sur les horaires". L'association regrette enfin le flou sur les futurs tarifs. En effet, à partir du 1er janvier 2020, la région Normandie récupérera la gestion des Intercités, avec de nouvelles rames. "Mais elles arriveront au compte-gouttes, et ne circuleront au début qu'en journée", regrette Karine Maubé Courteaud. 

L'association réclame un rendez-vous "en urgence" avec la région, et envisage des mobilisations si les futurs horaires demeurent inchangés.

Choix de la station

France Bleu