Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Ligne SNCF Orléans-Chartres : le projet de réouverture a du plomb dans l'aile

mercredi 28 novembre 2018 à 5:31 Par François Guéroult, France Bleu Orléans

L'objectif de rouvrir aux voyageurs la ligne SNCF Orléans-Chartres en 2020 ne sera pas tenu, et la Région Centre Val-de-Loire se refuse désormais à donner une date. Le projet semble englué dans les problèmes techniques et financiers.

La Région Centre Val-de-Loire ne donne plus de date pour la réouverture aux voyageurs de la ligne SNCF Orléans-Chartres
La Région Centre Val-de-Loire ne donne plus de date pour la réouverture aux voyageurs de la ligne SNCF Orléans-Chartres © Radio France - Anne Oger

Orléans, France

C'était un engagement de campagne de François Bonneau, le président de la Région Centre Val-de-Loire, lors des élections régionales de 2015 : la réouverture aux voyageurs de la ligne SNCF Orléans-Chartres à l'horizon 2020. Cette ligne, fermée en 1942, fonctionne toujours pour le fret. Le projet de la rouvrir aux voyageurs avait été évoqué dès 1994, avant d'être officiellement abandonné par l'Etat en décembre 2004, puis repris par la Région dès 2005. Se dirige-t-on vers un second enterrement ? On n'en est pas là, mais il y a des motifs d'inquiétude.

L'objectif 2020, d'abord repoussé à 2022...

Jusqu'ici, seul le premier tronçon a été réalisé : 25 km entre Chartres-Voves (en Eure-et-Loir), cela représente un tiers de la ligne. L'inauguration a eu lieu le 12 décembre 2016. Cette section a coûté 71 millions d'euros, financés à 95% pour la Région. La suite - Voves/Orléans - était prévue pour 2020, comme le mentionne toujours le site officiel du projet :

Extrait du site officiel du projet www.chartres-orleans.fr - Aucun(e)
Extrait du site officiel du projet www.chartres-orleans.fr - Capture d'écran

Mais dès décembre 2016, François Bonneau, lors de l'émission politique "Controverse" sur France Bleu Orléans, repoussait la date et évoquait, au mieux, 2022 comme échéance : "2022, c'est l'objectif, mais je veux que la SNCF nous donne des éléments de calendrier et de faisabilité là-dessus, il y a des délais considérables, il y a des discussions interminables avec SNCF réseau." Une petite phrase à écouter ci-dessous :

"2020, c'est l'objectif" - François Bonneau (décembre 2016)

Le report était donc justifié par des raisons techniques, parce que le sujet est complexe : il faut supprimer de nombreux passages à niveau, créer 4 haltes à Orgères en Beauce, Patay, Bricy et Ormes, négocier avec l'armée de l'Air pour revoir les courbes d'envol de la base aérienne de Bricy, etc.

... "donner une date aujourd'hui serait une promesse de Gascon"

Aujourd'hui, la Région Centre Val-de-Loire indique qu'il n'est plus possible de donner de date : "Je vous ferai une promesse de Gascon si je vous disais on va faire ce projet en telle année", explique Philippe Fournié, le vice-président en charge des Transports. Mais lui évoque désormais des raisons financières, car il y a au moins 250 millions d'euros à trouver : or l'engagement éventuel de l'Etat est toujours aussi flou, d'autant que ce dossier ne figure pas dans le projet de loi d'orientation des mobilités présenté lundi en Conseil des ministres. "On voit bien, avec le fait qu'il n'y ait pas d'annonce, que pour trouver un montage financier, ça va être extrêmement compliqué, souligne Philippe Fournié. Aujourd'hui, nous, on est arrivés au bout de ce que nous pouvions faire, on ne remplacera pas l'Etat dans son rôle régalien d'aménagement du territoire ! On demande que le gouvernement fasse un effort budgétaire pour la réouverture d'une ligne essentielle pour notre territoire - et ça n'y est même pas..." Interview à retrouver ici :

"Trouver un montage financier, ça va être compliqué" - Philippe Fournié

Orléans-Chartres en 2027... par autoroute ?

Pendant ce temps, un autre projet avance : autoroutier, celui-ci... Il s'agit de l'A154, entre Nonancourt, dans l'Eure, et Allaines, en Eure-et-Loir : la déclaration d'utilité publique a été obtenue en juillet, et lundi, le gouvernement l'a inscrit dans son projet de loi d'orientation des mobilités. C'est en fait le chaînon autoroutier manquant pour relier Rouen à Orléans - et donc par la même occasion Chartres à Orléans, via un raccordement à l'A10 au niveau d'Allaines, à l'horizon 2027. De quoi fragiliser un peu plus le projet ferroviaire Chartres-Orléans...