Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligne SNCF Clermont-Saint-Étienne: la "guerre des passages à niveau" n'a pas eu lieu

Au lendemain de la manifestation pour demander la réouverture dans son intégralité de la ligne SNCF Clermont-Ferrand - Saint-Etienne, des défenseurs de la ligne sont intervenus ce lundi pour empêcher le démontage d'un passage à niveau.

Les agents de la SNCF n'ont pas commencé à démonter le passage à niveau
Les agents de la SNCF n'ont pas commencé à démonter le passage à niveau - @UsagersHtAllier

Les valises étaient à peine rangées! Après la mobilisation de ce dimanche pour demander la réouverture de la ligne la plus directe entre Clermont-Ferrand et Saint-Etienne, des membres du collectif ferroviaire Clermont-Thiers-Boën-Saint-Etienne-Lyon  se sont à nouveau mobilisés ce lundi matin. Ils venaient d'apprendre que la SNCF allait lancer un chantier pour supprimer les rails sur cinq passages à niveau.

Un des passages à niveau concerné. On distingue le marquage où la voie doit être coupée
Un des passages à niveau concerné. On distingue le marquage où la voie doit être coupée - @UsagersHtAllier

Les travaux n'ont pas eu le temps de commencer. Plusieurs élus locaux en tête, dont le maire de Noirétable Denis Tamain, la délégation a convaincu les agents de la SNCF de ranger leurs outils et de ne pas couper les rails du passage à niveau numéro 56. A cette négociation, rapide, sur place s'est ajoutée une action des parlementaires de la région. Julien Borowczyk, le député LREM de la Loire, a contacté la direction régionale de la SNCF. André Chassaigne, le député du Puy-de-Dôme et président du groupe communiste à l'Assemblée Nationale, s'occupait de Jean-Pierre Farandou, le président de la SNCF. Et il a bien l'intention d'interpeller à l'Assemblée ce mardi Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué aux transports. 

Une ligne suspendue

SNCF Réseau explique ce lundi soir dans un communiqué que les travaux prévus sur les passages à niveau n'empêchent absolument pas un retour éventuel des trains. Il s'agit selon la compagnie ferroviaire de mettre en sécurité ces passages pour faciliter la circulation des voitures et cyclistes. Le platelage en bois, en mauvais était, doit être remplacé par du bitume. 

Mais pour le collectif ferroviaire, hors de question de laisser enlever le moindre rail. C'est à la fois symbolique mais c'est aussi une question juridique: la ligne n'est que suspendue et non pas fermée. Pour le collectif, cette subtilité administrative ne permet pas à la SNCF d'interrompre la ligne même de quelques mètres.

De toute façon, si des trains doivent à nouveau circuler entre Boën et Thiers, pour permettre le rétablissement d'une liaison entre Saint-Etienne et Clermont-Ferrand, il faudra enlever les rails. Ils sont bien trop usés tout comme les traverses, la plateforme est envahie par la végétation. Il sera obligatoire de tout enlever pour reconstruire une voie neuve. En attendant cet éventuel chantier, la SNCF indique que les travaux sont maintenus et doivent commencer lundi prochain, sur le passage à niveau 69.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess