Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Lille : les transports seront gratuits les jours de pic de pollution à partir de 2020

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Le conseil métropolitain a adopté à une large majorité ce vendredi soir la gratuité dans les transports publics de la Mel en cas de mise en place de la circulation différenciée pour les automobilistes.

Un bus Ilévia
Un bus Ilévia © Radio France - Stéphane Barbereau

Lille, France

Métro, bus, tramways seront gratuits désormais dans la métropole européenne de Lille en cas d'application de la circulation différenciée pour les véhicules. La mesure s'appliquera à partir du 1er janvier 2020. Les élus métropolitains ont très largement adopté la mesure, à titre expérimental (169 voix POUR sur 176 votants). Mercredi soir, c'est le président de la région des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, qui avait annoncé une mesure identique pour les TER.

Jusque-là, la Mel proposait un Pass Environnement facturé 1,65€ la journée, quel que soit le nombre de trajets dans la journée.

Un coût de 200 à 300 000€ par jour

La principale inconnue était les modalités de mise en place de cette mesure : fallait-il obliger les usagers à prendre quand même un ticket Pass Pass (qui coûte 0,20€) afin de permettre au gestionnaire Ilévia de comptabiliser le nombre de voyageurs et présenter lors l'addition à la Mel ? Ou fallait-il ouvrir grand les portes et portiques des bus, tramways et métros ? Le président de la Mel, après avoir écouté les avis des maires, a tranché : pas besoin de ticket, n'importe qui pourra emprunter les transports collectifs de la Mel les jours de pic de pollution. Des discussions vont se poursuivre avec le gestionnaire Ilévia sur les compensations quotidiennes (entre 200 000 et 300 000€ par jour).

9 journées de circulation différenciée en 2019

La circulation différenciée a été mise en place pour la première fois dans la métropole lilloise en février 2019 (elle interdit aux véhicules portant une vignette Crit'Air 4 et 5 de circuler dans 13 communes de la Mel).

Au total, depuis cette date, elle s'est appliquée pendant 9 journées. Si la gratuité dans les transports de la Mel avait existé, elle aurait coûté entre 1 800 000 et 2 700 000€. Damien Castelain, le président de la métropole, qui refusait jusque-là pour des "raisons juridiques" liée à la concession avec Ilévia de prendre cette mesure, s'est donc ravisé face à l'urgence climatique : 

Tout a changé, nous devons réagir rapidement

Damien Castelain, le président de la métropole européenne de Lille, en juin 2018, à France Bleu Nord - Radio France
Damien Castelain, le président de la métropole européenne de Lille, en juin 2018, à France Bleu Nord © Radio France - Stéphane Barbereau

Une prise de conscience qui se heurte néanmoins pour le patron de la métropole aux finances de la collectivité (la gratuité totale coûterait 100 millions d'euros). Damien Castelain reste sceptique sur la gratuité totale dans les transports publics : "aller au-delà, ce sera difficile. Je suis prudent et je souhaite que le grand débat ouvert avec les maires permette de trouver les recettes qui permettrait de financer les 100 millions d'euros manquants". Pour l'instant, le système de location en libre-service V'Lille ne sera pas concerné par cette gratuité en cas de pic de pollution.

Les réactions

Martine Aubry (maire PS de Lille) : "C'est un premier beau pas. On vise deux objectifs : limiter la pollution et donner l'occasion aux nouveaux usagers qu'ils ont une autre solution que de prendre leur voiture. Il faudra aller un jour ou l'autre vers les transports collectifs gratuits."

Max-André Pick (président du groupe MCU - droite) : "C'est une mesure bienvenue mais la gratuité totale est impossible budgétairement".

Stéphane Baly (EELV) : "C'est une belle avancée, juste socialement et protectrice de notre santé".

Sébastien Leprêtre (maire de La Madeleine - groupe Métropole Passions communes) : "J'espère que les positions des uns doivent moins à une montée de fièvre électorale qu'à la lutte contre le réchauffement climatique !"

Choix de la station

France Bleu