Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : L'environnement : un enjeu électoral 2017

Lille : un bonus financier pour vous inciter à laisser la voiture au garage

-
Par , France Bleu Nord
Lille, France

La Métropole lilloise s'apprête à mettre en place un dispositif unique en France. Elle va proposer un bonus financier à tous les automobilistes pour les inciter à ne pas prendre la voiture pendant les heures de pointe. Un dispositif pour réduire les bouchons, qui a fait ses preuves aux Pays-Bas.

On compte 4,5 millions de déplacements quotidiens dans la métropole lilloise, qui se retrouve engorgée aux heures de pointes.
On compte 4,5 millions de déplacements quotidiens dans la métropole lilloise, qui se retrouve engorgée aux heures de pointes. © Maxppp - Edouard Bride

Depuis 2009, Rotterdam, 8e ville la plus embouteillée au monde, a réussi à réduire de presque 10 % son trafic routier. Comment ? Grâce à une incitation financière. En fonction du nombre de trajets évités pendant les heures de pointe (après 9h30 et avant 15h30), les automobilistes se voient rétribuer entre 3 et 8 euros par jour. Grâce à ce dispositif, le temps de trajet a été réduit de 27 % à Rotterdam pendant ces fameuses heures pointe et la Métropole Européenne de Lille (MEL) veut s'en inspirer pour réduire les bouchons.

Un bonus qui pourrait prendre plusieurs formes

Chaque jour, on compte plus de quatre millions de déplacements dans la Métropole lilloise et les élus souhaitent, à terme, atteindre le même résultat qu'à Rotterdam, à savoir, une réduction de 10 % du trafic routier. Pour cela, elle va mettre en place dès 2018, un bonus financier qui pourrait prendre plusieurs formes. Soit une rétribution de quelques euros par jour, soit une réduction sur le montant de l'assurance automobile ou sur l'abonnement de transports en commun. Ce bonus va être proposé à tous les automobilistes pour les inciter à privilégier d'autres moyens de transport ou alors à décaler leur heure de trajet.

Un dispositif bientôt développé dans d'autres métropoles françaises ?

Sur la base du volontariat, les automobilistes de la métropole lilloise, mais aussi de Dunkerque ou de Valenciennes, s'engageront pour une durée de 18 mois. Ce bonus éco-mobilité va coûter 13 millions d'euros à la MEL, qui peut compter sur le soutien de l'État. Le ministre de l'Aménagement du territoire Jean-Michel Baylet a assuré ce lundi que le gouvernement allait participer à hauteur de trois millions d'euros. Car ce dispositif pourrait être développé dans d'autres métropoles que la MEL dans le futur.

-

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess