Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Lille : une voiture électrique pour contrôler le paiement du stationnement

-
Par , France Bleu Nord

A partir du courant du mois de novembre, une voiture électrique pourra lire les plaques d'immatriculation à l'aide de caméras placées sur son toit. La ville de Lille espère doubler le taux de paiement du stationnement.

La voiture électrique est équipée de quatre caméras.
La voiture électrique est équipée de quatre caméras. © Radio France - Florent Vautier

Lille, France

"Cette voiture pourra _contrôler jusqu'à 1500 véhicules stationnés par heure._" Jacques Richir, l'adjoint au maire de Lille chargé de la police de la circulation et du stationnement, présente fièrement le nouvel outil de la police municipale pour lutter contre le non-paiement du stationnement dans les zones concernées et permettre une rotation, notamment dans les rues commerçantes. Une voiture électrique, de marque française, déjà possédée par la ville et équipée désormais du système LAPI, pour "Lecture Automatique des Plaques d'Immatriculation". 

Le système consiste en quatre caméras, placées sur le toit de la voiture et qui prennent en photo, de chaque côté d'une rue, la plaque d'immatriculation des véhicules stationnés et le "contexte" dans lequel ils se situent. L'image est ensuite envoyée sur un écran situé dans l'habitacle, à droite de l'agent qui conduit la voiture. Le système informatique embarqué, connecté à la base de donnée des horodateurs, peut alors vérifier si le véhicule a bien payé pour son stationnement. Si une infraction est constatée, les données sont transmises aux services de la ville qui valident ou non la verbalisation, envoyé à l'agence nationale de traitement automatisé des infractions (ANTAI), située à Rennes. 

La contrôle de la rue Gambetta, avec ses 280 places de stationnement, peut être fait en dix minutes grâce au véhicule - Radio France
La contrôle de la rue Gambetta, avec ses 280 places de stationnement, peut être fait en dix minutes grâce au véhicule © Radio France - Florent Vautier

Objectif : Passer de 20% à 40% de taux de paiement du stationnement

La mise en place de cette voiture a pour objectif de réaffecter certains agents sur la répression du stationnement illégal ou gênant, qui ne peut pas être traité par le système LAPI, pour des raisons juridiques. La ville espère doubler le taux de paiement du stationnement, actuellement de 20%, comme dans l'ensemble des grandes villes de France (hors Paris). Et donc doubler la recette du stationnement payant, qui s'élevait l'an dernier à 9 millions d'euros

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu