Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Limitation des vols intérieurs Air France : quelles conséquences pour l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry ?

-
Par , France Bleu Isère

En contrepartie de ses aides à la société Air France le gouvernement réclame à la compagnie aérienne de limiter ses émissions de CO² en supprimant les liaisons intérieures vers des destinations accessibles par le rail en moins de 2h30. Depuis Lyon ça concerne Marseille et, surtout, Paris.

Un avion d'Air France
Un avion d'Air France © Radio France - Mikaël Roparz

La direction de l'aéroport lyonnais Saint-Exupéry -quatrième aéroport de France en terme de trafic derrière Roissy, Orly et Nice- ne réagit pas dans l'immédiat mais l'annonce d'un possible retrait d'Air France de certaines lignes intérieures, sans la possibilité pour d'autres compagnies de reprendre ces créneaux, pourrait néanmoins avoir des conséquences sur son bilan.

Malgré le train les avions pour Paris sont bien remplis

Si, comme le demande le gouvernement, Air France supprime les destinations pour lesquelles il existe une alternative en moins de 2 heures et demi par le rail, deux dessertes sont menacées pour le grand aéroport d'Auvergne-Rhône-Alpes : Lyon-Paris et Lyon-Marseille. Si selon les chiffres 2019 de l'aviation civile, la cité phocéenne n'est pas une destination phare avec environ 54 000 passagers à l'année (allers et retours), il en va tout autrement de la desserte de la capitale. En 2019 et toujours selon la même source, les deux à trois liaisons quotidiennes entre Lyon et Paris ont vu transiter, dans les deux sens, pas loin de 700 000 passagers. C'est environ 6% de la fréquentation totale de l'aéroport Lyon-Saint-Exupéry et c'est, malgré la bonne liaison TGV, une fréquentation plus élevées que des destinations moins accessibles par le rail telles que Nantes, Bordeaux, Toulouse, Rennes et Nice.

Dans les Lyon-Paris il n'y a pas que des Lyon-Paris

Une importance qui peut s'expliquer par des délais par le rail rallongés dès qu'on sort de Lyon (depuis Grenoble, Saint-Etienne, Chambéry...) et par le remplissage d'une partie des vols par des liaisons vers des destinations mondiales. Typiquement et pour prendre un seul exemple : pour un Lyon Singapour avec Air France le trajet peut être Lyon-Paris-Amsterdam-Singapour et le fait de tout faire en avion simplifie évidemment grandement les transits.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu