Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Limoges : entre 500 et 700 cheminots sont descendus dans la rue ce mercredi

mercredi 4 avril 2018 à 13:51 Par Nicolas Tarrade, France Bleu Limousin

Selon les syndicats, 700 cheminots ont manifesté - 500 selon la police - ce mercredi matin, dans les rues de Limoges. Un deuxième jour de mobilisation qui s'est terminé par un rendez-vous en préfecture.

Du monde devant la gare des Bénédictins, à Limoges
Du monde devant la gare des Bénédictins, à Limoges © Radio France - Nicolas Tarrade

Limoges, France

Du monde devant la gare des Bénédictins, à Limoges. Ce mercredi matin, selon les syndicats, 700 cheminots ont manifesté - 500 selon la police - dans les rues de Limoges avant de prendre la direction de la préfecture de la Haute-Vienne. Ils sont venus du bassin de Brive, de Tulle, de Guéret, du Limousin plus généralement.

Du monde devant la gare des Bénédictins, à Limoges - Radio France
Du monde devant la gare des Bénédictins, à Limoges © Radio France - Nicolas Tarrade

Ils ont été rejoints par des délégations syndicales du CHU de Limoges, et par des étudiants de la faculté de Lettres de Limoges, actuellement bloquée. Bref, un cortège imposant devant la gare des Bénédictins. 

Du monde devant la gare des Bénédictins, à Limoges - Radio France
Du monde devant la gare des Bénédictins, à Limoges © Radio France - Nicolas Tarrade

Pétards, fumigènes, banderoles. Les cheminots sont remontés. "Avec toutes les organisations syndicales, on est prêt à assumer ce bras de fer avec le gouvernement. On nous fait une explication de texte, mais on sait très bien lire!", explique ce cheminot, qui travaille entre Limoges et Bordeaux. "Je pense que dans les jours à venir, on va amplifier le mouvement", estime cet autre cheminot limougeaud. 

Pétards, fumigènes, banderoles - Radio France
Pétards, fumigènes, banderoles © Radio France - Nicolas Tarrade

David, un cheminot qui travaille à la gare de Tulle