Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Loi mobilités : où en sont les expérimentations sur les véhicules autonomes ?

-
Par , France Bleu

À l'occasion du vote de la loi d'orientation des mobilités, on fait le point sur les expérimentations sur les véhicules autonomes.

16 nouvelles expérimentations sur les véhicules autonomes sont en cours depuis avril dernier
16 nouvelles expérimentations sur les véhicules autonomes sont en cours depuis avril dernier © Radio France - Martine Breson

France

Par un ultime vote ce mardi soir, le Parlement doit (enfin) adopter définitivement sa loi d'orientation des mobilités. Ce texte fleuve, censé améliorer les déplacements des Français tout en prenant en compte l'enjeu environnemental, a été présenté il y a un an en Conseil des ministres alors qu'émergeait le mouvement des "gilets jaunes".

Le gouvernement espérait une adoption définitive avant l'été, mais le projet de loi a subi un coup de frein en juillet lorsque députés et sénateurs ont échoué à s'accorder. Le Sénat l'a même rejeté d'emblée en nouvelle lecture début novembre. Dedans, un panel de mesures : assouplissement des 80 km/h, cadre pour les trottinettes, rétribution pour aller travailler à vélo... Également, des expérimentations sur les véhicules autonomes. Le gouvernement y a investi 42 millions d'euros. 

Rien avant 2024

Une chose est sûre, ce service n'est pas pour tout de suite, même si le gouvernement aurait bien aimé des navettes autonomes dès 2020. Seize nouvelles expérimentations sont en cours depuis avril dernier. L'État a donné 42 millions d'euros, les 80 millions d'euros restants seront versés par les collectivités territoriales concernées. 

Les zones rurales sont au cœur du projet :  l'une des expérimentations les plus novatrices est menée à Cœur de Brenne, à côté de Châteauroux dans l'Indre. 

Si 2020 paraît un peu optimiste, 2024 paraît plus jouable pour le constructeur français Renault et la Région Ile-de-France, qui annoncent un projet de service de mobilité autonome entre l'aéroport de Roissy et La Défense, visant une mise en service pour les Jeux Olympiques, en 2024 donc. Renault mène également des expérimentations à Rouen en Normandie et sur le campus universitaire de Paris-Saclay, en région parisienne. 

De l'avis des experts, de nombreux freins restent à surmonter avant la mise en service de solutions de mobilité autonome à grande échelle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu