Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Loire-Atlantique : les usagers du TER Le Croisic-Nantes très en colère

lundi 12 février 2018 à 15:28 Par Anne Patinec, France Bleu Loire Océan

La grogne des usagers du TER Le Croisic Nantes continue à monter ces dernières semaines. Ils se plaignent de rames bondées, d'horaires inadaptés, de trains supprimés, de retards, de manques d'informations. Ils ont lancé une pétition pour dénoncer leurs conditions qui ne cessent de se dégrader.

Les usagers du TER Le Croisic-Nantes n'en peuvent plus d'être entassés dans une seule rame
Les usagers du TER Le Croisic-Nantes n'en peuvent plus d'être entassés dans une seule rame -

Loire-Atlantique, France

Comme la plupart des usagers à bord du TER de 6h36 au départ du Croisic, Marcel va travailler à Nantes. C'est un habitué, il effectue le trajet depuis une douzaine d'années. Mais depuis l'été dernier et le changement des horaires de trains, la situation s'est sacrément dégradée. Le lundi est un jour particulièrement noir avec les étudiants qui se joignent aux actifs et le TER ne compte souvent qu'une seule rame aux heures de pointe. Alors depuis plusieurs mois, très actif sur les réseaux sociaux, Marcel interpelle les autorités et a lancé une pétition sur change.org.  Face à ces conditions dégradées, la Région des Pays de La Loire vient d'exiger auprès de la SNCF une indemnisation de 20% pour les abonnés dès le mois prochain. Mais cela ne suffit pas pour calmer leur colère.

Ne faîtes pas de ristourne et remettez des trains. On ne ne veut pas de l'argent, on veut un service. Et ce service on l'a de moins en moins. On a l'impression qu'il veulent remettre les gens sur la route" Stéphane usager quotidien du TER

Trains en retard, surchargés, les usagers n'en peuvent plus - Radio France
Trains en retard, surchargés, les usagers n'en peuvent plus © Radio France - Anne Patinec

Stress quotidien

Dans le wagon, les voisins de Marcel partagent sa colère. Ils évoquent tous le stress désormais quotidien d'avoir un train en retard voire annulé, de devoir voyager debout.  Beaucoup on dû aménager leurs horaires de travail en fonction des horaires de la SNCF, ce qui est compliqué. 

Avant on avait un train toutes les 30, 40 minutes aux heures de pointe. Maintenant c'est toutes les heures, c'est une catastrophe" Stéphane

Tous les matins j'arrive au travail avec dix minutes, 1/4 d'heure de retard que je suis obligée de compenser à la pause de la mi-journée car en plus comme il y a moins de trains le soir, je ne peux pas me permettre de  rester plus tard" Isabelle, abonnée du TER

C'est stressant. Comment fait-on quand on apprend en arrivant à la gare ou juste avant par SMS que le train est annulé? Tous les jours, on redoute d'arriver en retard au travail " Dominique également usagère quotidienne du TER

Les habitués de la rame ajoutent qu'ils sont de plus en plus nombreux à prendre le TER quotidiennement. Ils espèrent que la SNCF fera des efforts. Ils ne voudraient pas être obligés de reprendre leur voiture pour aller travailler à une époque où on lutte contre la pollution et le réchauffement climatique. 

La Région a en charge la fourniture du matériel roulant et la SNCF est responsable de l'organisation du trafic.