Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loire : la préfecture inquiète des chiffres de la sécurité routière

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Dix personnes ont trouvé la mort sur les routes de la Loire depuis le 1er janvier 2020, soit deux de plus qu'en 2019 sur la même période. Des chiffres inquiétants étant donné la quasi-absence de trafic pendant le confinement.

Les gendarmes effectueront des contrôles sur les axes les plus dangereux cet été.
Les gendarmes effectueront des contrôles sur les axes les plus dangereux cet été. © Radio France - Pierre Boudias

_"Les chiffres sont tout simplement hallucinan_ts". Thomas Michaud, secrétaire général de la préfecture de la Loire, ne mâche pas ses mots quand il évoque le bilan de la sécurité routière depuis le 1er janvier. 

Les résultats ont de quoi inquiéter : 104 accidents, 133 blessés et 10 morts, deux de plus que sur la même période l’année dernière. Les routes sont pourtant restées quasiment désertes pendant les deux mois du confinement. 

Relâchement coupable 

Le bilan est particulièrement lourd pour les motards : cinq accidents en un seul week-end à la mi-juillet. Un jeune homme de 20 ans est, lui, en situation d’urgence absolue depuis le 3 août. 

Pour Thomas Michaud le déconfinement a entraîné un relâchement coupable de la part des usagers de la route. "Le soucis de l’autre a considérablement baissé chez nos concitoyens" martèle celui qui veut tirer une sonnette d'alarme. 

Pour endiguer le phénomène, des contrôles inopinés seront menés par la gendarmerie sur les axes les plus dangereux du département tout au long de l'été. Exemple hier sur la D1082 entre Saint-Étienne et le col de la République. Une dizaine d'automobilistes ont été verbalisé et un permis retiré. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess