Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Loire : le bateau de croisière ne devrait plus rester coincé !

mercredi 5 août 2015 à 19:29 Par Pascal Roche, France Bleu Loire Océan

Le Loire Princesse, seul bateau de croisière à naviguer sur la Loire entre Saint Nazaire et Angers, a connu quelques déconvenues ces dernières semaines à cause du niveau trop bas du fleuve. Pour ne pas rester coincé sur les bancs de sable, le navire a subi quelques modifications.

Le Loire Princesse dans le port de Nantes
Le Loire Princesse dans le port de Nantes © Radio France

C'était au mois de juin à Saint Florent le Vieil, entre Ancenis et Angers. A cet endroit, sur une zone de 150 mètres, le courant était très fort et le niveau de la Loire très bas. Le Loire Princesse avec ses passagers à bord remontait le fleuve à destination de Bouchemaine lorsqu'il est resté bloqué et qu'il s'est enlisé sur un banc de sable. Un incident sans gravité mais l'armateur Croisi Europe s'est rapproché du concepteur du navire pour comprendre les causes du problème.

La technologie et le design du navire ne sont pas en cause

Le Loire Princesse a la particularité d'être un bateau à fond plat avec un faible tirant d'eau, il est propulsé par des roues à aube. Sont-elles assez puissantes ? Pourquoi le navire n'arrive t'il pas à développer une vitesse suffisante pour remonter les courants les plus forts ? En clair, les roues à aube sont-elles en cause ? A cette question, le constructeur du bateau répond non. En revanche, les ingénieurs ont constaté un problème "sur le capot qui entoure les roues et sur les défenses placées à l'arrière des roues" selon le communiqué de Croisi Europe. De nouveaux capots ont donc été construits en juillet, ils ont été placés sur le navire en début de semaine lors d'une escale entre deux croisières.

Le navire est désormais "opérationnel, paré pour remonter la Loire en toute sécurité" assure l'armateur

Mercredi soir, le Loire Princesse a rejoint Nantes pour embarquer les passagers de sa prochaine croisière.