Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Londres : l'aéroport de Gatwick annonce sa réouverture, malgré un nouveau survol de drone

vendredi 21 décembre 2018 à 19:02 - Mis à jour le vendredi 21 décembre 2018 à 22:26 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Les vols au départ et à l'arrivée de l'aéroport londonien de Gatwick vont reprendre ce vendredi soir, après avoir été à nouveau suspendus en raison d'un signalement de drone. Le site avait déjà été fermé jusqu'à vendredi matin pendant près de 36 heures, à cause de deux survols de drones.

Des milliers de passagers sont à nouveau bloqués à l'aéroport de Gatwick, ce vendredi.
Des milliers de passagers sont à nouveau bloqués à l'aéroport de Gatwick, ce vendredi. © Maxppp - Joe Newman

Après avoir été une nouvelle fois suspendus ce vendredi soir, les vols à l'aéroport londonien de Gatwick vont pouvoir reprendre, a indiqué l'aéroport. Le site a annoncé sa réouverture, malgré le "signalement confirmé" d'un drone, qui avait conduit à un nouvel arrêt total de l'aéroport pendant presque une heure ce vendredi soir. "Les mesures militaires mises en place à l'aéroport nous fournissent les garanties nécessaires pour rouvrir l'aérodrome", a expliqué sur son compte Twitter l'aéroport, le deuxième du Royaume-Uni derrière celui d'Heathrow.

Plus de 120.000 passagers affectés depuis mercredi 

L'aéroport, le deuxième du pays derrière Heathrow, avait rouvert vendredi matin après avoir été contraint de fermer durant près de 36 heures à la suite de son survol par de mystérieux drones. Plus de 120.000 passagers ont été affectés, à quelques jours de Noël.