Transports

Luçon : les arbres abattus pour laisser passer un convoi exceptionnel enfin replantés !

Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan et France Bleu lundi 23 janvier 2017 à 5:57

Le projet du Conseil départemental de la Vendée
Le projet du Conseil départemental de la Vendée - Conseil départemental de la Vendée

Un an après l'abattage polémique de 31 arbres pour laisser passer un convoi exceptionnel à l'entrée de Luçon (Vendée), plus d'une centaine de tilleuls sont replantés à partir de ce lundi. La facture est payée, en partie, par les entreprises responsables de l'abattage.

Un an et demi après la polémique, l'entrée de Luçon retrouve ses arbres. Fin juillet 2015, 31 tilleuls à petites feuilles avaient dû être abattus, à l'entrée de la ville, le long de la route vers Mareil-sur-Lay, pour laisser passer un convoi exceptionnel. Les remorques qui transportaient deux énormes coques de bateau, larges de presque 10 mètres, devaient au départ traverser un champ qui venait d'être moissonné. Sauf qu'à cause de la pluie de la veille, impossible de passer par là. Impossible aussi pour le convoi de faire demi-tour. La seule solution : couper les arbres pour lui permettre de poursuivre sa route et ne plus bloquer la circulation.

En plantant les arbres à cinq mètres en retrait de la route, on va limiter le risque de collision

Ces arbres sont remplacés à partir de ce lundi. Ils seront même beaucoup plus nombreux puisque ce ne sont pas 31 mais plus d'une centaine de tilleuls qui doivent être plantés, de chaque côté de la route, sur 600 mètres de long. Des arbres déjà grands, cinq mètres de haut, et qui ne seront pas au raz de la chaussée mais cinq mètres en retrait. Arnaud Charpentier, le conseiller départemental du canton de Luçon veut surtout y voir le positif : "j'insiste beaucoup là-dessus, on entend souvent les pompiers dirent qu'il y a souvent des accidents sur ce secteur et, en plantant les arbres en retrait, on va limiter les collisions entre les voitures et les arbres sur cette route".

Avant l'abattage des tilleuls (en haut) et le projet du département de la Vendée (en bas) - Aucun(e)
Avant l'abattage des tilleuls (en haut) et le projet du département de la Vendée (en bas) - Capture d'écran Google maps et Conseil départemental de la Vendée

Vu le nombre d'arbres, supérieur à ceux qui ont été coupés, et leur taille, la facture s'élève à un peu plus de 100.000 euros, pris en charge à 80% par le constructeur des coques de bateau et le transporteur qui les a fait passer par cette route. Le Conseil départemental en profite aussi pour aménager le rond-point à l'entrée de Luçon en y plantant une soixantaine de pommiers et de poiriers.

Les plantations doivent durer une bonne semaine.