Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Malaise de la sûreté ferroviaire en Paca, plus d'une centaine d'agents en grève ce lundi

-
Par , France Bleu Provence

Les agents de la sûreté ferroviaire, ce sont les anges gardiens des trains et des gares. Devant des actes de délinquances en augmentation, ils demandent des renforts d'effectifs et des augmentations de salaire.

Les agents de la sûreté ferroviaire veulent des effectifs et une reconnaissance salariale
Les agents de la sûreté ferroviaire veulent des effectifs et une reconnaissance salariale © Radio France - Fabien LE DU

Brassard jaune fluo autour des biceps, 150 agents de la sûreté ferroviaire ont manifesté leur ras-le-bol ce lundi midi en gare Saint-Charles à Marseille. Devant la multiplicité de leurs missions et une violence de plus en plus fréquente, ils réclament des renforts et des augmentations de salaire.

"On retrouve tous les phénomènes de notre société dans les gares et dans les trains : vols, agressions, menace terroriste, on doit aussi sécuriser les marchandises, il y a des vols de cuivre, des agressions sexuelles, la liste est longue" tonne Luc, agents de la sûreté ferroviaire en Paca.

Dans leurs missions, ces agents sont confrontés au quotidien à une délinquance de plus en plus violente : "Les interventions sont compliquées, notamment quand il y a des bandes de jeunes qui ne respectent plus l'autorité, la moitié de mes collègues est en arrêt maladie", confie Pascal.

Une délinquance et une violence en hausse ?

Selon le Figaro, qui s'appuie sur un document interne de la SNCF, les actes de violence auraient progressé de 72% dans les trains, gares et connexions de la région Paca en 2019. Plus de 4.000 faits auraient été décomptés en gare Saint-Charles en 2019. Les agressions sexuelles seraient également en hausse de 62% en 2019 par rapport à 2018.

Selon Rémy Hours, secrétaire général de la CGT Cheminot des Bouches-du-Rhône, les agents de la ferroviaire sont souvent les seuls au contact des délinquants : "Sur certaines lignes, les contrôleurs ont été supprimés, les guichetiers aussi. Et comme les jeunes n'ont plus de lien avec l'autorité dans ces no man's land, les rapports sont souvent électriques". 

Ce lundi, les porte-paroles des agents ferroviaires ont été reçus en gare Saint-Charles. Ils demandent des augmentations de salaire, des renforts d'effectifs, et plus globalement une meilleure reconnaissance de leur métier. Ils se disent prêts à hausser le ton s'ils ne sont pas entendus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess