Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Manche : exercice de grande ampleur au large de Cherbourg

mercredi 8 novembre 2017 à 18:58 Par Julien Pasqualini, France Bleu Cotentin

Les autorités ont simulé le naufrage d'un bateau avec 150 passagers au large de Cherbourg ce mercredi. D'importants moyens de secours ont été mobilisés.

Les vedettes de la SNSM ont ramené les naufragés au port de Cherbourg au cours de l'exercice ce mercredi
Les vedettes de la SNSM ont ramené les naufragés au port de Cherbourg au cours de l'exercice ce mercredi © Radio France - Julien Pasqualini

D'importants moyens de secours ont été mobilisés ce mercredi à Cherbourg pour la simulation du naufrage d'un bateau de Manche Iles Express. Trois hélicoptères, quatre vedettes de la SNSM, les pompiers, le Samu, la marine nationale, les agents du port... ont été sollicités.

Le scénario : le Granville, bateau avec 150 passagers à son bord, percute un container à la dérive au large de Cherbourg. Le navire a une voie d'eau et il faut l'évacuer. Plusieurs blessés sont à déplorer. L'un d'entre eux est évacué par hélicoptère, les autres passagers sont rapatriés vers le port de Cherbourg grâce aux vedettes de la SNSM.

"Cet exercice vise à valider notre capacité à réagir à un accident sur un ferry", explique Pascal Ausseur, le préfet maritime de la Manche et de la Mer du Nord. "Il y a 2 millions de passagers par an qui partent de la Manche ou de Ouistreham. Statistiquement un jour ça arrivera, et on est là pour que l'appareil d'Etat, en mer et à terre, se prépare pour réagir face à ce genre d'accidents".

Cet exercice a aussi été l'occasion de tester le nouveau système informatique Sinus, qui permet d'identifier et de suivre chaque victime ou personne impliquée dans une catastrophe grâce à un bracelet et un code-barres.