Transports

Manif des motards à Bordeaux : "moins de répression, plus de sécurité"

Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde samedi 16 janvier 2016 à 14:13

Le cortège au départ de Sainte Eulalie
Le cortège au départ de Sainte Eulalie © Radio France - Pierre-Marie Gros

Plus de 200 motards ont manifesté ce samedi matin à Bordeaux, à l'appel de la Ligue de Défense des motards, pour dénoncer les décisions prises ou à l'étude concernant les deux roues. Ils réclament au contraire des aménagements pour assurer leur sécurité.

200 motards ont défilé ce samedi matin dans le centre de Bordeaux.  Parti de St Eulalie, le cortège a emprunté moteur hurlant le Pont d'Aquitaine et les boulevards, jusqu'à l'Hôtel de ville, avant de repartir vers Floirac, causant au passage quelques ralentissements. 

Cette manifestation avait lieu à l'appel de la Ligue de Défense des motards. Les pilotes de deux roues  dénoncent les dernières mesures qu'a pris ou que veut prendre le gouvernement en matière de sécurité routière pour les motos, comme la création de zones de circulation limitées à 80 km/h, ou le contrôle technique obligatoire en cas de revente. Dans leur collimateur, également, des problèmes plus locaux, comme l'interdiction possible de la circulation des motos de plus de 15 ans dans le centre de Bordeaux, ou l'absence d'éclairage sur la Rocade.

Une moto de plus de 15 ans est souvent mieux entretenue et pollue moins qu'une voiture de moins de 10 ans. Le centre-ville sera donc réservé aux plus riches qui peuvent s'acheter une moto neuve.

— Henri Louail, président de la Ligue de Défense des Motards en Gironde.

Les manifestants parlent de mesures de plus en plus répressives à leur égard.

C'est comme si on voulait nous empêcher de rouler, ça devient n'importe quoi"

— Nicolas, de Mérignac

Avant le départ de la manifestation  - Radio France
Avant le départ de la manifestation © Radio France - Pierre-Marie Gros

Alain habite Laruscade , dans le Nord Gironde, il est motard depuis + de 40 ans, et ne comprend pas cet acharnement .

"Tout ça, c'est pour faire du fric " Alain, motard

Les motards disent souffrir d'une mauvaise image, y compris auprès des pouvoirs publics.

On est toujours les loubards, ceux qui font n'importe quoi, alors que moi, je suis père de famille, et je suis quelqu'un de responsable. La moto, c'est d'abord un plaisir.

— Jérôme, de Fargues St Hilaire

Un rassemblement à l'appel de la Ligue de Défense des Motards - Radio France
Un rassemblement à l'appel de la Ligue de Défense des Motards © Radio France - Pierre-Marie Gros

Au contraire de cette politique du "tout-répressif", les motards réclament des aménagements pour améliorer leur sécurité, comme des routes mieux entretenues, ou des glissières de sécurité qui ne soient pas "des guillotines qui découpent les motards en cas d'accident".

Faute d'interlocuteurs en mairie de Bordeaux, les manifestants ont pris rendez-vous pour les jours qui viennent.

"Y'en a marre de cette politique anti-motards"

Partager sur :