Transports

Fin de la grève des taxis

Par Fanny Lechevestrier et Martine Bréson, France Bleu Paris Région et France Bleu vendredi 29 janvier 2016 à 2:17 Mis à jour le vendredi 29 janvier 2016 à 11:34

mobilisation des taxis à Paris
mobilisation des taxis à Paris © Maxppp

Les chauffeurs de taxis ont mis fin à leur mouvement dans la matinée de vendredi. A l'issue d'une nouvelle entrevue à Matignon, jeudi soir, le Premier Ministre Manuel Valls avait annoncé "un renforcement des contrôles des VTC" et appelé les taxis à mettre fin au conflit.

La plupart des chauffeurs de taxis ont arrêté la grève ce vendredi. Au petit matin, une poignée d'irréductibles étaient toujours présents à Paris Porte Maillot mais ils ont fini par quitter les lieux. La police a fait enlever les quelques voitures des tout derniers récalcitrants qui disaient refuser les promesses de Manuel Valls.  La préfecture de police indique que la circulation a été rétablie sur l'ensemble de la région parisienne.

Le médiateur des taxis, Laurent Grandguillaume, a salué vendredi matin "le plan d'action immédiat" de Manuel Valls qui va notamment se traduire par "des lettres de mise en demeure" à une vingtaine de plateformes. De son côté, il a indiqué qu'il recevrait à nouveau les représentants des taxis et de tous les acteurs, mardi prochain.

Après trois jours de mobilisation et des perturbations particulièrement importantes jeudi, en région parisienne, le Premier ministre a reçu 17 organisations de taxis jeudi soir. A l'issue de cette entrevue de près de trois heures à Matignon, Manuel Valls a appelé "à mettre fin au conflit" tout en promettant "un nouveau renforcement des contrôles des VTC" accusés de concurrence déloyale. 

Les organisations syndicales consultent leurs bases

Jeudi soir, plusieurs organisations de taxis avaient appelé à lever les barrages, d'autres indiquaient qu'elles allaient consulter leurs bases avant de mettre fin à la mobilisation. Un nouveau préavis de grève avait été déposé pour la journée de vendredi avec des manifestations prévues Porte Maillot et à Bercy mais aussi de nouvelles opérations escargot comme celles organisées ce jeudi, sur l'A13 ou l'A6.

Une réunion de suivi chaque semaine avec le médiateur

Parmi les mesures annoncées par le gouvernement pour sortir de la crise, des contrôles renforcés à l'encontre des VTC " dès la semaine prochaine, dans les 12 départements les plus concernés par la concurrence déloyale" précise le communiqué de Matignon. Paris et les départements de la petite couronne font partie de la liste, ajoutant que "pour faciliter les contrôles, un travail sera conduit par le secrétaire d'Etat aux Transports pour améliorer l'identification des véhicules de transport avec chauffeurs". Autre engagement pris : une réunion de suivi hebdomadaire des contrôles avec le médiateur Laurent Grandguillaume. Le député socialiste à qui il a été demandé de rendre son bilan sur l'équilibre économique entre taxis et VTC d'ici la fin février. 

Des aides pour les taxis les plus en difficulté

Par ailleurs, le Premier ministre a rappelé jeudi soir, à l'issue de la réunion, que des aides financières allaient être mises en place pour les taxis les plus en difficulté. "Il pourrait s'agir d'étalements fiscaux ou de cotisations sociales" mais aucun autre détail n'a été donné sur le nombre de bénéficiaires ou sur les modalités d'application.