Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Privée de bus à Belfort et Montbéliard à cause de son fauteuil roulant motorisé

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu

Elle en pleure tous les jours. Virginie, une Belfortaine de 59 ans qui circule en fauteuil roulant motorisé, se plaint d'être refoulée à l'entrée de certains bus à Belfort et Montbéliard. Elle a déposé deux plaintes. À Montbéliard, la société Moventis lui a présenté ses excuses.

Arrêt de bus Pays de Montbéliard
Arrêt de bus Pays de Montbéliard © Radio France - Christophe Beck

Il y a encore beaucoup à faire dans notre société pour faciliter la vie quotidienne des personnes handicapées. En témoigne ce coup de gueule de Virginie, une Belfortaine de 59 ans, qui circule en fauteuil roulant motorisé. 

Le 10 août dernier, elle était refoulée d'un bus Evolity à Bethoncourt. Le chauffeur a expliqué qu'il ne pouvait accepter une "voiturette". Jean-François, le compagnon de Virginie s'interpose jusqu'à ce que le chauffeur soit obligé d'accepter le fauteuil. Le couple a déposé plainte à la gendarmerie d'Hérimoncourt. "J'en ai marre d'être refoulée à l'entrée des bus. Marre pour moi et marre pour tous les handicapés de France. On est rejeté par la société. Je n'en peux plus. Mes enfants se sont battus pour que j'accepte de sortir avec mon fauteuil roulant pour vivre normalement. Et là, on m'enfonce", explique Virginie.

"L'accessibilité est un droit" - Jean-François, son compagnon

Lundi dernier, 2 septembre, rebelote cette fois-ci, à l'embarquement d'un bus Optymo à Valdoie près de Belfort. Le chauffeur a eu le temps de refermer la porte et de repartir. Une deuxième plainte a donc été déposée par le couple à Belfort. "Elle fait ça pour elle, mais aussi pour les autres personnes en fauteuil qui essuient des refus quotidiens. L'accessibilité est un droit. Virginie en pleure tous les jours", explique Jean-François, son compagnon. 

La société Moventis qui exploite les bus Evolity de Montbéliard présente ses excuses à ce couple et affirme avoir diffusé une information à l'ensemble des ses chauffeurs pour expliquer que ces fauteuils motorisés ont leur place dans les bus de la compagnie. A Belfort, la compagnie Optymo ouvre une enquête pour comprendre ce qui s'est passé.

"J'en ai marre pour moi et pour tous les handicapés de France qui sont rejetés de la société", confie Virginie Rollet

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu