Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Marseille adopte la verbalisation numérique

jeudi 28 septembre 2017 à 17:37 Par Laurent Grolée, France Bleu Provence

Depuis le mois d'août à Marseille, les verbalisations de stationnement se font via votre plaque d'immatriculation.

Un "smartphone" pour verbaliser à partir de la plaque d'immatriculation
Un "smartphone" pour verbaliser à partir de la plaque d'immatriculation © Radio France - Laurent Grolée

Marseille, France

La nouvelle "arme" des 37 agents ASVP (agents de surveillance des voiries publiques) c'est un smartphone qui permet de lire votre plaque minéralogique en un "clic". Sur l'écran, s'affiche alors l'état de votre stationnement. Payez et rien ne se passe. Si vous avez dépassé ou "oublié" de payer votre stationnement, la verbalisation est, elle aussi, immédiate.

La mairie de Marseille explique que ce nouveau système permet de fluidifier le stationnement dans la ville, d'éviter les stationnements "ventouse" et de faire adopter aux Marseillais de nouveaux réflexes en matière de stationnement.

Inscrire sa plaque d'immatriculation : premier reflexe pour stationner à Marseille  - Radio France
Inscrire sa plaque d'immatriculation : premier reflexe pour stationner à Marseille © Radio France - Laurent Grolée

Ces dernières années, le parc d'horodateurs a explosé à Marseille. Ils sont aujourd'hui 903 et 15.477 places payantes sont à disposition (contre 4.500 en 2015) dans un très large périmètre, qui va bien au-delà du simple centre-ville (jusqu'à Saint-Barnabé). Chaque mois ce sont 800.000 transactions qui sont effectuées via ce nouveau système de plaques d'immatriculation.

La mairie souligne également que les moyens de paiement ont été largement diversifiés, de la bonne vieille pièce de monnaie à la carte bleue en passant par le SMS ou le paiement via l'application TIMO. Un panel de paiements qui exclut de fait de nombreuses explications et autres palabres chères aux Marseillais.

37 agents ASVP à Marseille  - Radio France
37 agents ASVP à Marseille © Radio France - Laurent Grolée

En patrouille avec les ASVP