Transports

Info France Bleu Gironde : la circulation sur le pont François Mitterrand bientôt modifiée

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde mardi 20 septembre 2016 à 12:16

L'accès du pont François Mitterrand dans le sens sud-nord sera modifié.
L'accès du pont François Mitterrand dans le sens sud-nord sera modifié. - © Google Street View

L'information a été révélée par Christophe Duprat, le vice-président de Bordeaux Métropole, invité de France Bleu Gironde ce mardi matin. La piste cyclable du pont François Mitterrand sera bientôt supprimée pour éviter le goulet d'étranglement à l'entrée des voitures.

Les automobilistes auront donc eu gain de cause. Cela fait un moment que la piste cyclable du pont François Mitterrand fait débat. Il y a quatre ans, Vincent Feltesse, alors président de la Communauté Urbaine de Bordeaux, avait évoqué sa possible disparition. Idée immédiatement retoquée par ses amis politiques et les écologistes. Un comptage avait alors été effectué signalant la traversée de quelques 200 vélos chaque jour pour 120.000 voitures et camions.

Alain Juppé a choisi, il faut décongestionner le pont d'Arcins.

Alors qu'une alternative pour les vélo via le futur pont Jean-Jacques Bosc verra le jour d'ici trois ans, la Métropole a apparemment décidé d'accélérer les choses. Le soucis, c'est que cette fameuse piste cyclable ajoutée à la file d'entrée des voitures en provenance des quais de Bordeaux oblige une réduction de la rocade de trois à deux voies, ce qui entraîne des bouchons. Si la voie d'entrée utilise la piste cyclable, les bouchons pourraient être moins nombreux selon les partisans de la suppression de la piste cyclable. Ce matin, Christophe Duprat a en tous cas annoncé sur France Bleu Gironde que la décision était prise. "Nous allons dans les mois qui viennent supprimer la piste cyclable pour gagner une troisième voie, affirme le vice-président de Bordeaux Métropole chargé des transports. Quand le pont Jean-Jacques Bosc sera ouvert, les cyclistes auront une voie dédiée. Le président Alain Juppé a choisi. Il faut décongestionner l'entrée du point d'Arcins. C'est clair que ce sera bien avant 2019. C'est l'Etat qui gère cet endroit. Nous les incitons et nous donnons notre accord pour que ça aille plus vite".

Partager sur :